Statistiques. Algérie VS Russie, à qui l’avantage ?

0
318

Ce jeudi, l’Algérie affronte la Russie pour le dernier match du groupe H. Une victoire sera synonyme pour l’une des deux équipes de qualification au 8è de finale de la Coupe du Monde. A la lumière des statistiques, difficile de les départager. Analyse.

Une première. Le dernier match de la phase des poules de la Coupe du Monde au Brésil offrira une affiche inédite en Mondial, un Algérie-Russie. Les hommes de Vahid Halilhodzic affronteront les joueurs entraînés par Fabio Capello ce jeudi à 21 H (heure algérienne) dans l’enceinte du stade Arena Da Baixada. Si les Fennecs s’imposent ou conservent le match nul, à condition que la Corée du Sud ne battent pas la Belgique de plus de 2 buts d’écart, dans une rencontre qui se jouera en simultané, ils accéderont aux 8è de finale du Mondial 2014. Une première historique pour l’Algérie ! Côté statistiques, les Verts possèdent un léger avantage.

Le réalisme algérien…

L’équipe d’Algérie compte parmi les nations les plus réalistes de ce Mondial, grâce à un ratio tirs cadrés/buts impressionnant. Pour inscrire leur 5 réalisations, les Fennecs n’ont eu besoin de frapper que six fois au but. Soit une moyenne de 1,2 ! S’ils tiennent la cadence jusqu’à leur match face à la Russie, l’attaque algérienne risque de s’avérer une nouvelle fois redoutable.

Mais face aux équipes européennes, l’Algérie a souvent tendance à perdre ses moyens. En effet, les Verts n’ont dominé qu’une seule fois une équipe européenne lors d’une Coupe du Monde. Le fameux match Algérie-Allemagne de 1982, remporté 2 buts à 1.

… face à l’invincibilité russe

L’Afrique réussit à la Russie. En effet, jamais de son histoire la Sbornaïa ne s’est incliné face à une équipe africaine, toutes compétitions confondues.

Toutefois, en Coupe du Monde, la Russie n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle reste sur un nul et trois défaites lors de ses quatre dernières rencontres en Coupe du Monde. Soit la pire série noire de son histoire. Le dernier succès de la Sbornaïa remonte ainsi à 2002 et sa victoire sur la Tunisie (2-0). Si les Fennecs sortent la sélection russe ce jeudi, ce sera la première fois que la Russie quitte un Mondial sans remporter la moindre victoire.