Notre Premier ministre, Abdelmalek Sellal, est convaincu que l’exploitation du gaz de schiste ne représente aucun danger pour notre pays. Et pour convaincre et rassurer les Algériens, Sellal, jeudi devant les députés de l’assemblée populaire nationale (APN), étaie ses propos en parlant de « couches bébés ».

Oui, les « couches bébés » sont désormais utilisées pour prouver que l’exploitation du gaz de schiste n’est pas réellement polluante et ne provoque pas, comme le laissent croire la plupart des experts dans le monde, des effets néfastes pour l’environnement. Devant les députés du parlement, Sellal assure qu’il ne faut guère s’inquiéter des risques induits par les produits chimiques utilisés dans la technique de la fracturation hydraulique, utilisée pour extraire et produire du gaz de schiste. Sellal croit savoir que ces produits chimiques ne sont pas dangereux parce qu’ils « sont les mêmes que ceux utilisés dans la fabrication des couches bébés ».

https://www.youtube.com/watch?v=nfbdQJCtlrk

Sur quelle source s’appuie notre Premier ministre pour avancer un tel argument ? Personne ne le sait. En tout cas, depuis la diffusion sur YouTube de cette intervention controversée de Sellal, beaucoup de nos concitoyens affichent leur étonnement, car le raisonnement de leur Premier ministre semble très peu compréhensif. Alors quelle est réellement la relation entre le gaz de schiste et les couches bébés ? Telle est la question qui enflamme  désormais la toile algérienne…