Des trajets combinés pour réduire les coûts du transport vers l’est de l’Algérie? C’est en tout cas la nouvelle proposition du collectif Contre la cherté du transport vers l’Algérie (CCTA), formulée dans un mail adressé aux compagnies aériennes Syphax Airlinesy et Transavia le mardi 22 juillet.

Le groupe suggère de mettre en place des billets combinant un vol Paris-Tunis à une navette en bus -ou un second vol si possible- pour rallier Annaba. La compagnie allemande Lufthansa propose déjà ce service à ses usagers français, qui peuvent atterrir à Francfort avant de rallier Strasbourg par la route.

Ce système offrirait aux nombreux Algériens installés en France une alternative certes moins pratique, mais moins coûteuse. Actuellement, un trajet direct pour la grande ville de l’est algérien depuis Paris, réservé bien à l’avance et en période normale, se chiffre à plus du double d’un Paris-Tunis. Les simulations suivantes montrent par exemple qu’on peut acheter un aller-retour Paris-Tunis à partir de 112€ en s’y prenant un peu plus de deux mois à l’avance, contre 260€ pour un Paris-Annaba/Annaba-Paris -suivant les mêmes conditions évidemment.

Comparateur

Compateur 2

Il est difficile d’estimer avec exactitude la baisse du prix des billets qu’engendrerait une combinaison avion/bus, mais cette solution permettrait à coup sûr d’offrir des tarifs plus abordables. Les vols depuis et vers l’Algérie demeurent aujourd’hui parmi les plus cher du monde au kilomètre.