Portrait. Gourcuff, entraineur loyal et cartésien

0
589

Qui est Christian Gourcuff, l’entraineur français, nommé officiellement sélectionneur de l’Algérie samedi 19 juillet ?

Dans un milieu gangréné par la recherche excessive du profit, Christian Gourcuff fait figure d’exception. Car le désormais mythique entraineur du FC Lorient a toujours privilégié l’épanouissement des joueurs et le plaisir des spectateurs à la poursuite de la performance.

Né le 5 avril 1966 à Hanvec en Bretagne (France), Christian Gourcuff est resté loyal à sa région d’origine. D’abord milieu de terrain, il signe en 1982, à 27 ans, son premier contrat en temps qu’entraineur. Au FC Lorient, évidemment. « La recherche du résultat à tout prix, c’est la mort du football », déclare-t-il lors de sa prise de fonction, résumant ainsi parfaitement son rapport au ballon rond. Depuis ce premier contrat, l’ancien professeur de mathématiques et théoricien du football a souvent quitté la Bretagne, passant même une saison au Canada. Mais il est chaque fois revenu. La saison dernière était sa 25e  à la tête de l’équipe lorientaise.

Une telle loyauté a fait de Gourcuff une marque de fabrique. À Lorient, les amateurs de football saluent aujourd’hui la « méthode Gourcuff ». En février 2014, un reportage de la chaine BeIn Sports tentait de décrypter le secret de l’entraineur lorientais.

« Je me mets à la place du joueur : je fais le travail en fonction du résultat mais aussi en fonction du joueur que j’aurais pu être au sein de l’équipe », explique Gourcuff dans le reportage. Des méthodes cartésiennes, un grand sens de la pédagogie, une organisation rigoureuse, voilà donc les outils clés de Christian Gourcuff. Autant d’atouts qu’il devra mettre en œuvre au sein de l’équipe nationale algérienne afin de qualifier les Fennecs pour la Coupe d’Afrique des Nations en 2015.