Pour le commentateur sportif le plus célèbre en Algérie, Hafid Derradji, l’entraineur bosniaque Vahid Halilhodzic quitte définitivement son poste à la tête de la sélection nationale pour se consacrer à l’entrainement du club turc  de Trabzonsport qui lui offre un meilleur salaire.

C’est à travers sa page Facebook que le journaliste, animateur et commentateur de renom, Hafid Derradji a révélé la destination de l’ex-sélectionneur de l’Algérie, Vahid Halilhodzic, qui a mené l’équipe nationale jusqu’en 8è de finale de la Coupe du Monde.

Même si Vahid Halilhodzic n’a pas officialisé son départ du staff technique de l’équipe nationale algérienne de football, Hafid Derradji a déclaré sur sa page Facebook que ce dernier a choisi d’accepter la proposition du club turc de Trabzonspor qui lui « offre trois fois le salaire qu’il touchait à la tête de la sélection nationale », a-t-il écrit sur son « mur ».

Pour Derradji, qui officie sur BeIN Sports, l’ex-entraîneur des Verts a choisi de quitter son poste après la fin de son contrat à la tête de l’équipe, le 1er juillet denrier, et ce en dépit des sollicitations de la FAF, du Président de la République en personne et des supporteurs algériens. 

Vahid Halilhodzic a refusé le renouvellement de son contrat pour aller vers d’autres cieux. Pour Hafid Derradji, cela est parfaitement légitime. Toutefois, ce que désapprouve le commentateur vedette de BeIN Sports est « l’intrusion du pouvoir algérien dans les affaires de l’équipe nationale de football sans connaître tous les détails de l’histoire ».

Débat national

Hafid Deradji a regretté que le pouvoir s’immisce ainsi dans « des affaires qui ne le concernent pas » et « transforme le départ de Halilhodzic en une polémique nationale qui risque de détruire tout ce qui a été construit jusqu’ici », écrit le commentateur sur sa page Facebook.

Il est à rappeler que c’est la première fois en Algérie que le départ d’un entraîneur suscite un débat national et provoque une large polémique jusqu’à pousser le Président de la République à intervenir et à appeler à la reconduction de l’entraîneur dans son poste.

Nourhane S