L’Algérie est une cliente fidèle de la Chine, ces six derniers mois le pays asiatique restait encore son premier fournisseur.

Avec 4,O4 milliards de dollars de ventes réalisées en Algérie, la Chine reste dans une position confortable sur le marché algérien. Le pays est parvenu ce premier semestre à conserver sa place de premier fournisseur, dépassant pour la seconde fois la France  pourtant premier fournisseur historique. Ainsi la Chine est première, la France avec 3,42 milliards de dollars de ventes est deuxième, l’Italie troisième avec 2,65 milliard, l’Espagne, quatrième avec 2,65 milliards et enfin l’Allemagne cinquième avec 1,82 milliard d’après les chiffres fournis par les douanes algériennes. La France a affirmé qu’elle comptait regagner sa place de premier fournisseur, et multiplie les visites officielles de ministres accompagnés de délégations d’hommes d’affaire pour tenter de reconquérir le marché algérien

La Chine ne est parvenue à réaliser cette prouesse économique non seulement en exportant ses produits vers l’Algérie mais également en raflant de nombreux marchés en Algérie notamment dans le domaine du BTP. Plusieurs entreprises chinoises comme la C.S.C.E.C, ont participé à la construction de logements ou infrastructures, les plus gros chantiers entrepris par l’Algérie ces vingt dernières années

La rédaction avec AFP