Entre concerts, spectacles et one man show, le programme du Well Sound, la khaïma ramadhanesque installée au chapiteau de l’hôtel Hilton d’Alger, promet d’être riche. Pourtant, il fait face à des débuts difficiles. 

Des sièges lumineux disposés tout autour des tables, une grande scène faisant face au public et des invités pour le moins prestigieux…voici les différents ingrédients qui font les soirées du chapiteau du Hilton. Pour autant, cette recette ne semble pas être celle du succès puisque les organisateurs n’arrivent même pas à faire salle comble. Sponsorisée par l’opérateur de téléphonie Mobile « Mobilis », la Kheima a vu jusqu’à présent défiler la chanteuse francophone Sheryfa Luna, le célèbre groupe Gaâda Diwan Bechar mais aussi le rappeur Papi Sanchez, auteur du titre « Enamorame » et son acolyte Luyanna. Mais curieusement, les spectateurs ne sont pas pour le moment au rendez-vous ! Il est vrai que si cette multitude d’artistes a de quoi satisfaire tous les goûts, mais ce n’est pas le cas pour le prix des consommations.

Avec un accès variant entre 1.000 et 2.000 DA selon les soirs, les clients doivent, en effet, par la suite, faire face à des prix assez élevés. La majorité des boissons est proposée à 500 DA et certains soirs, c’est une formule à 2.000 DA pour quatre personnes contenant bouteilles d’eau, théière et quatre parts de « Kelbzlouz » qui est imposée. Une manière, pour le Hilton et la boite « Welcome Advertising » de rentabiliser la venue de tous ces artistes de renom dont le déplacement coûte cher.

Pour la suite du mois, d’autres concerts sont au programme, dont, entre autres, Colonnel Reyel, Mister You et Zaho ou encore le magicien Hervé Barbeau, demi finaliste de l’émission Française « Qui a un incroyable talent ? ». Alors pour les petits budgets, choisissez au moins une soirée car le chapiteau du Hilton reste malgré tout un  des pionniers des « sahrates » du Ramadhan.

Notez cet article