Le gardien de l’équipe nationale, Raïs M’Bolhi, a finalement signé avec l’Union Philadelphia.

Le transfert de M’Bolhi, révélation du Mondial 2014, a été officialisé lors d’une courte conférence de presse organisée mercredi soir. Le gardien algérien a finalement choisi l’Union Philadelphia, un club du nord-est des États-Unis engagé dans la Major League Soccer (la principale ligue professionnelle de football en Amérique du Nord).

Advertisement

« Le Philadelphia Union annonce aujourd’hui avoir recruté l’international algérien Raïs M’Bolhi, 28 ans. Comme le veut la politique du club et de la MLS, les termes de la transaction ne seront pas dévoilées », a annoncé mercredi le président du club.

Le montant de la transaction n’a donc pas été révélé, mais la presse sportive parle estime le coût du transfert à 300 000 euros. Précédemment engagé avec le CSKA Sofia (Bulgarie), M’Bolhi a disputé le Mondial 2014 avec l’équipe nationale. Sa prestation dans les cages algériennes a marqué les esprits de tous les amateurs de ballon rond.

S’exprimant dans un anglais plutôt fluide, M’Bolhi a fait part de sa joie et de sa fierté. « Je suis vraiment heureux d’être là aujourd’hui, c’est un grand jour. Je suis vraiment fier de faire partie de cette équipe, je veux en remercier les dirigeants. Nick (le directeur du club) a une vraie vision, depuis que je l’ai rencontré ma décision a été prise parce que c’est quelqu’un qui veut gagner. Il a un très beau projet et c’est ce que je recherchais. Un projet et un club qui a des valeurs. J’ai pris ma décision assez vite », a-t-il déclaré.

« J’ai beaucoup voyagé mais je n’ai jamais vraiment eu la chance de rester dans un club et prouver ce que je sais faire. Dans tous ces pays [Bulgarie, Russie, Japon], je ne me suis jamais vraiment bien senti. Pour bien jouer il faut être bien sur et en dehors du terrain », a également confié M’Bolhi.

Fort de son expérience dans un tournoi international, M’Bolhi a expliqué que ses deux points forts étaient « l’expérience » et « le travail ». « Je n’aurai pas dit ça il y a deux ans, voir même il y a un an seulement mais maintenant je peux dire que mon point fort c’est mon expérience », a-t-il dit. « Comment j’ai fait pour réaliser une bonne Coupe du Monde ? Le travail, rien d’autre. La première partie de la saison je n’ai pas joué, c’était vraiment dur mais j’avais mon objectif, c’était la Coupe du Monde. Le seul mot d’ordre que j’avais c’était le travail. La Coupe du Monde est la plus grande compétition qu’un joueur peut connaitre, c’est une grande expérience dont j’ai beaucoup appris à propos du très haut niveau. Je crois que j’ai grandi aussi bien en tant qu’homme qu’en tant que gardien en jouant ces deux Coupes du Monde », a-t-il enfin conclu, avant de recevoir une grande claque dans le dos de la part du président du club, visiblement enchanté de son acquisition.

Le mercato des Fennecs

Raïs M’Bolhi n’est pas le seul joueur de l’équipe algérienne dont le transfert a été fortement médiatisé. Depuis la fin de la Coupe du monde, de nombreux joueurs algériens ont fait tourner les têtes des passionnés du mercato.

Lire notre article : Mercato d’été, où en sont les Fennecs ?

Pour le moment, deux transferts ont été officialisés : celui de Rafik Halliche au Qatar SC, et celui de Yacine Brahimi au FC Porto.

Plus incertaine est la situation de Safir Taïder. Mercredi soir, le joueur a confié à BeIn Sports qu’il souhaitait rester avec l’Inter Milan. « Je me sens bien avec l’Inter et je n’ai nullement l’intention de changer d’air. J’ai beaucoup appris avec ce club la saison dernière », a-t-il confié. Mais rien n’a pour le moment été confirmé par le club.

L’autre interrogation majeure concerne Islam Slimani. Nul ne sait si le joueur continuera avec le Sporting Lisbonne la saison prochaine. Des rumeurs évoquent des propositions alléchantes des clubs anglais Leicester City et West Ham, du Bayer Leverkusen (Allemagne) et du Schalke 04 (Allemagne). D’autres indiquent que l’ancien coach des Verts, Vahid Halilhodzic, souhaite emmener Slimani avec lui à Trabzonspor, en Turquie. Slimani est sous contrat avec le Sporting Lisbonne jusqu’en 2017. Fixée à 7 millions avant le Mondial, l’indemnité de transfert de l’attaquant algérien est montée à plus de 30 millions d’euros.