Plus de 15 000 commerces ouverts pendant l’Aïd El Fitr

0
276
commerce algérie

15675 commerçants, à travers le territoire national, ont été mobilisés par les directions régionales du commerce afin d’assurer des permanences durant les fêtes de l’Aïd El Fitr.

Environ 2000 commerçants supplémentaires, par rapport à 2013 (13633), se sont joints à l’opération. Un cinquième d’entre eux (21,51%) sont des boulangers. Au niveau de la capitale, 2015 commerçants assureront la permanence, un chiffre en hausse de 10,90% par rapport à l’année dernière où la wilaya a mobilisé 1817 commerçants. Parmi ces 2015 commerçants, il y a 454 boulangers, 1059 commerces d’alimentation générale et de fruits et légumes, 582 autres activités ainsi que 20 unités de production.

La direction de commerce régionale qui a mobilisé le plus de commerçants est celle de Blida avec 2205 dont 416 boulangers. A noter que les permanences durant les fêtes de l’Aïd sont réglementées dans la loi n° 13-06 du 23 juillet 2013 modifiant et complétant la loi n° 04-08 du 14 août 2004 relative aux conditions d’exercice des activités commerciales. La liste des commerçants mobilisés est établie suite à un arrêté du wali. L’article 41 bis de la dite loi stipule que celui qui ne respecte pas sa permanence écope d’une amende de 30 000 dinars à 200 000 dinars. Le Wali peut même procéder à la fermeture du commerce en question. Néanmoins, sur le terrain, même si les autorités affirment, comme cela s’est passée durant les fêtes de l’année dernière, que l’opération a réussi, beaucoup de citoyens font face à la pénurie de pain, de fruits et légumes et autres produits.

A moins de 24 heures de l’Aïd, l’UGCAA (Union générale des commerçants et artisans algériens) soulève déjà deux défaillances, comme l’a indiqué son porte-parole El Hadj Tahar Boulenouar au quotidien El Watan : des commerçants concernés par la permanence ne sont pas informés, alors qu’ils devaient l’être plusieurs jours auparavant puisque leurs employés résident en général assez loin, et les listes des commerçants concernés n’ont pas été affichées par les APC.

Elyas Nour