DaoudUne fascinante fausse énigme : pourquoi les Djihadistes ne vont pas faire leur djihad en Palestine ? Tuer le juif comme indiqué dans le catalogue des signes de la fin du monde, « libérer la Palestine » et annoncer, enfin, l’avènement du califat universel, la fin de l’Histoire et la victoire définitive de l’Islam sur l’obscurité ? Selon la notice du mode d’emploi du Djihadiste, « Libérer » la Palestine est la priorité des priorités, puisque le Juif est déclaré ennemi absolu de Dieu de l’islam. Alors pourquoi le Djihadiste préfère des trous au Sahel, des 4×4 en Irak, des villages en Syrie et tuer des policiers en Algérie ou s’attaquer à des touristes dans les hôtels et des lycéennes au Nigeria ? Pourquoi cette Palestine dont tous se réclament n’est pas leur but, leur Royaume, leur urgence ? Etonnant, non ? Lorsqu’on est convaincu par cette idéologie et ce courant ? D’ailleurs, aujourd’hui avec Gaza sous les bombes, des internautes, nourris au biberon des idéologies dominantes, se posent la question. La mauvaise question : car appeler des djihadistes à aller régler le problème palestinien n’en fera que perpétuer le crime et la guerre. N’en déplaise aux messianiques, aux partisans assis de la Palestine, aux religieux intoxiqués par la haine du juif et de l’occident. L’énigme est fausse, en substance, car elle procède de l’idée de vengeance, de violence et de guerre sainte comme solution. Le Djihadiste est un crime. Chez lui ou chez les autres. C’est une fausse solution.

Retour cependant au sujet : pourquoi ces millions de barbus, hystériques, brûleurs de drapeaux américains (sauf celui sur la lune, selon une belle photo), agresseurs de femmes et d’écolières au Pakistan et ailleurs, polygames et cheikhs gras et imbéciles, ne sont pas là pour faire le bouclier humain entre la bombe et l’enfant de Gaza ? Les martyrs n’est-ils pas leur libido ? Réponse : parce que. Sur le net, un début de réponse : l’armée islamique d’Irak et de Syrie explique, doctement,  que « Dieu ne leur a pas encore ordonné de combattre Israël ». Intox ou info ? On ne sait pas. Le net est un terrain de violentes propagandes. Pour les Djihadistes qui essayent de terroriser par des images de cruauté, comme pour leurs adversaires politiques qui essayent de la décrédibiliser. Sauf que l’argumentaire est intéressant car il « colle » à des convictions. C’est la stratégie de replis médinois. Face à l’agressivité des grandes familles Koreichite, le Prophète Mohamed a préféré le repli sur la Médine pour construire son futur Etat. Les Djihadistes n’en pensent pas moins : construire d’abord le califat puis aller « libérer » la Palestine. Dans quelques siècles cependant. « C’est ce qu’a fait le calife Omar » disent-ils pour expliquer le sursis (énigmatique) entre la fondation et l’arrivée à Jérusalem, celle de Byzance à cette époque. Donc tuons les nôtres, ensuite on va libérer les autres en les tuant.

Ceci pour l’habillage idéologique. Pour le reste, on peut recourir à toutes les théories possibles : ces groupes sont des groupes manipulés selon des calculs « géostratégiques » selon le haut mot. Ce sont des hordes. Se sont des lâches qui trouvent que c’est mieux de conquérir l’Irak que la « Palestine »…etc. Reste que l’explication réelle n’est pas le sujet ici, mais seulement l’habillage verbeux de cette énigme : les Djihadistes ont tué plus de musulmans que « d’impies » selon leur étiquetage d’abattoirs. Ils ont détruit plus leurs pays que ceux de leurs adversaires. Ils ont massacré plus de femmes que de soldats dans les guerres. Ils ont égorgés plus de touristes que d’adversaires. C’est ainsi. La « cause palestinienne », ils l’a préfèrent comme effet vestimentaires et discursif. C’est un argument de vente de leurs idéologies. Tout le monde utilise la Palestine quand il est en besoin : Saddam, l’Iran, les Djihadistes, les vieux progressistes arabes intellectuels ou militants, les cafés et les intégristes de tout bords. Et donc aussi les Djihadiste.

Le Djihadiste ou l’islamiste ne veulent pas « libérer la Palestine », mais emprisonner les leurs, surtout. C’est pourquoi la Palestine ils l’utilisent comme verset, sujet, photos, slogans et promesse. Pas plus.