Le Ramadhan touche à sa fin et les prix des produits de large consommation qui ont connu une légère flambée durant la première semaine du mois sacré se stabilisent.

Selon le dernier rapport du ministère du Commerce portant sur la situation du marché jusqu’à la journée du 20 juillet 2014, les prix de plusieurs produits de large consommation se sont stabilisés. Même si le prix de certains produits a légèrement augmenté, une offre satisfaisante et une stabilité des prix sur l’ensemble du territoire national ont été constatées.

Une baisse de 1% a été constatée sur les prix des pommes locales et des bananes, et une stabilité dans les prix des dattes, des pommes d’importation, des pastèques et des melons. Le prix des pêches a augmenté de 1%. Du côté des produits d’épicerie, « le marché des produits d’épicerie s’est caractérisé par une offre satisfaisante et une stabilité des prix sur l’ensemble du territoire national, durant le 22ème jour du mois de Ramadhan 2014 », précise le communiqué du ministère du Commerce.

Concernant l’approvisionnement du marché des légumes frais, le ministère du Commerce précise que l’offre était large et variée et que les prix de ces produits ont fluctué. Des hausses de prix ont été constatées sur les prix de l’ail (5%), des carottes (3%) et des betteraves (2%). Les légumes dont les prix ont baissés sont le poivron (5%), la tomate fraîche (3%), le piment, l’oignon, la courgette, la salade et le haricot vert.

Une stabilisation des prix des viandes rouges et blanches

Les prix des viandes rouges, blanches et des œufs ont été stables durant cette période. L’approvisionnement du marché en ces produits était suffisant. En revanche une baisse de 1% a été observée sur le prix du poulet.

Il est à rappeler que, au début du mois sacré, plusieurs produits de large consommation n’ont pas échappé à la règle de hausse des prix qui est devenue une tradition en Algérie à l’approche du mois sacré.

Notez cet article