Religion : la recette de Mohamed Aïssa contre les salafistes

0
422

Le ministère des Affaires religieuses compte mettre fin aux agissements des extrémistes. C’est ce que vient de confirmer le ministre du secteur, Mohamd Aïssa, dans une interview accordée au journal arabophone El Khabar.

Interrogé sur les salafistes qui rôdent dans les mosquées, le ministre a expliqué que ce sont des « extrémistes identifiés » par les services de sécurité. Le membre du gouvernement n’en dira pas plus, sans doute pour ne pas brouiller le travail des services de sécurité.

Au lieu de chercher l’affrontement avec les salafistes, le ministre des Affaires religieuses veut plutôt les domestiquer. Il invite publiquement Cheikh Ferkous, l’une des références de cette mouvance en Algérie, au dialogue en même d’ailleurs que les autres prédicateurs de cette mouvance religieuse qui commencent même à faire des ravages dans la société. Le ministre estime que ces prédicateurs agissent « contre le système ».

Revenant sur la réouverture des synagogues, Mohamed Aïssa a rappelé que « ce n’est qu’un rappel d’une disposition de la Constitution qui garantit le droit de culte et de Conscience ». Il a cependant indiqué avoir demandé au représentant de la communauté juive d’Algérie de « dénoncer publiquement » l’agression israélienne contre la population de Gaza.

Contrairement aux « puristes », le ministre des Affaires religieuses ne s’inquiète pas trop des nouveaux convertis au christianisme. Il estime que ces nouveaux convertis « comme ceux qui jeûnent publiquement » durant Ramadhan agissent « souvent en opposition au système ».

E. Wakli