bouteflika abdelaziz

Des cadres de l’armée et du DRS ont été mis à la retraite, a-t-on appris de sources sûres.

Le mouvement dans l’armée n’est pas près de s’arrêter. La mise en retraite qui concerne une cinquantaine d’officiers concerne également des officiers du DRS. Selon des informations insistances, les généraux Bachir Tertag, ancien directeur de la Sécurité intérieur, de M’henna Djebar, Abdelkader Aît-ouarabi dit Hassan et le fameux Colonel Fouzi, qui était chargé de l’information et documentation au DRS, ont été officiellement mis en retraite.

Advertisement

Ces décisions sont devenues officielles depuis ce mois de juillet. L’an dernier, le Général-Major Ahmed-Gaîd Salah avait décidé de mettre à la retraite certains hauts cadres du DRS. Mais les décisions ne pouvaient être exécutées tant qu’elles ne sont pas signées par le chef de l’Etat, seul habilité à émettre des décrets présidentiels. C’est par le biais de cette instance que ces généraux ont été nommés et c’est par cette seule autorité que leur mise en retraite est possible.

Tout comme les retraités, la liste des nouveaux promus généraux ou généraux majors n’a pas été rendue publique. La cérémonie de leur promotion a été gérée par Gaïd Salah, en l’absence de Abdelaziz Bouteflika, incapable de se déplacer. Par contre, aucune information n’a filtré sur le sort du Général Toufik qui garde apparemment son poste malgré son âge avancé.

Essaïd Wakli