Pour accélérer le rythme des réalisations du programme AADL, l’Etat va accorder de nouveaux avantages aux entreprises qui seront chargées de réaliser une tranche de 80.000 logements de cette formule qui fait rêver des millions d’Algériens.

Selon le journal arabophone Echorouk, la loi de Finances 2015 va accorder un nouvel avantage fiscal aux entreprises chargées de réaliser une partie du programme AADL. L’Etat prendra en charge les intérêts bancaires fixés à seulement 2,6% habituellement. Les banques ne paieront donc que le prix réel du logement qui est déjà subventionné à la base, puisqu’une partie des impôts et des prix des terrains à bâtir sont déjà pris en charge par l’Etat.

Cette nouvelle disposition est cependant soumise à la condition d’être acceptée par le Conseil des ministres, qui se réunira le 27 août prochain, puis par l’APN qui examinera le projet en octobre prochain.

L’AADL a déjà convoqué une petite partie des souscripteurs dont les dossiers ont été acceptés pour bénéficier d’un logement location-vente. 700.000 citoyens ont déposé leur dossier pour une offre de 230.000 unités, dont 90.000 pour la seule wilaya d’Alger.

Essaïd Wakli