Dès le 28 août, quitter la Tunisie coûtera 2.000 DA

0
179
Tourisme Tunisie
Tourisme Tunisie

La taxe de sortie frappant tous les voyageurs étrangers présents en Tunisie sera finalement applicable à partir du 28 août prochain.

La confusion quant à la mise en application de cette nouvelle taxe planait. Elle s’est finalement dissipée avec les éclaircissements de Mme Laouti, directrice générale des études et de la législation fiscale au ministère tunisien de l’Economie et des finances. Cette dernière a démenti ce samedi les déclarations de certains responsables, à Tunis, notamment du Ministre du Tourisme en personne, qui avaient affirmé, il y a quelques jours, que la nouvelle taxe de séjour à la sortie de Tunisie sera applicable à partir du 1er octobre prochain.

Faux ! La taxe sera appliquée sur les passages à la frontière en direction de la sortie du territoire tunisien à partir du 28 août soit avant la fin de la haute saison touristique, a ainsi annoncé la directrice générale des études et de la législation fiscale au ministère tunisien de l’Economie et des finances ce samedi.

Pour rappel, cette taxe de départ du territoire tunisien figure dans la loi de finances complémentaire (LFC) pour l’exercice de l’année 2014. Elle a été ajoutée pour pallier la crise économique que traverse le pays de la Révolution de Jasmin. Ce nouveau timbre fiscal générera une recette de l’ordre de 40 millions de dinars tunisiens pour le reste de l’année 2014 et 120 millions de dinars pour l’année 2015.

Cette taxe concerne toute personne non-résidente en Tunisie quelque soit sa nationalité à l’exception des tunisiens résidents à l’étranger. La taxe en question s’élève à 30 dinars tunisiens, soit l’équivalent de près de 2.000 dinars algériens. En somme, à partir du 28 août, les Algériens qui voudront quitter la Tunisie devront régler avant 30 dinars tunisiens par chaque personne.

Ce sera une première. Jamais encore les touristes algériens n’ont eu à s’acquiter d’une taxe au passage des frontières avec la Tunisie. De quoi susciter un certain malaise parmi la grande communauté des voyageurs algériens à destination de la Tunisie. 

Elyas Nour