Sean Paul à Alger : « Ce n’est que partie remise »

0
291

Le concert de la superstar du dancehall et du reggae, Sean Paul, prévu le 22 août à la Coupole d’Alger, n’aura finalement pas lieu. Pour les organisateurs qui ont pris cette décision, c’est une bataille de perdue, mais la guerre contre la rumeur est loin d’être terminée.

« En raison du contexte, la décision finale d’autoriser le concert ou non devait revenir au Ministère de la Culture », justifie Yanis Mouhamou, co-gérant de la société d’événementiel Smartprod, en charge de l’organisation. « Or l’équipe dirigeante était en vacances jusqu’au 14 août, et si nous avions attendu nous n’aurions eu qu’une semaine pour la promotion et la vente des billets. Plutôt que de s’obstiner et de foncer dans le mur, nous avons préféré reconnaître nos limites », affirme le jeune homme, en précisant que l’annulation, « seule solution rationnelle », a été définitivement arrêtée en interne le 10 août.

De nombreuses rumeurs sur la judaïté et le prétendu soutien à Israël du chanteur, pourtant chrétien, ont largement circulé sur les réseaux sociaux algériens ces deux dernières semaines – relayées notamment par une page Facebook diffamatoire et une pétition en ligne appelant au boycott. La polémique et les menaces de mort auront donc eu indirectement raison de la bonne volonté des organisateurs, qui assurent que le concert aurait été maintenu et la sécurité garantie, s’il n’y avait pas eu ce blocage institutionnel.

« L’engouement était là », confirme Yanis Mouhamou. « Plus de 3.500 réservations ont été enregistrées en quelques jours [sur les quelque 8.000 places que compte la salle de la Coupole, ndlr]. La décision a été prise juste à temps pour qu’aucun billet ne soit vendu, ni même imprimé. Le manque à gagner est important, mais pas autant que si le concert avait eu lieu. La polémique a largement fait fuir les sponsors, et l’opération n’aurait de toute façon pu être rentable financièrement », complète ce responsable, qui précise que l’enquête policière se poursuit pour déterminer qui se cache derrière cette machination.

« Ce n’est que partie remise »

Sean Paul a quant à lui fait part de sa déception. « Je suis très déçu que mon premier voyage en Algérie ait été reporté », a confié la star sur son site Internet. Se proposant même d’adresser directement une vidéo au peuple algérien pour réaffirmer sa foi chrétienne et clarifier sa position vis-à-vis du conflit israélo-palestinien, il a exprimé son souhait de se produire dans la région à une date ultérieure.

Il devrait être exaucé très prochainement, puisque Smartprod et Index Communication ont d’ores et déjà annoncé un concert de remplacement à Marrakech (Maroc), possiblement avant la fin du mois d’août. Et n’excluent pas non plus de réinviter l’artiste à se produire en Algérie en 2015.

« Nous n’avons aucunement envie de renoncer à organiser des événements dans notre pays d’origine », conclut Smartprod. « Nous aimerions dire à nos détracteurs que ce n’est que partie remise. Et conseiller au public qu’il soit plus regardant sur ses sources d’information à l’avenir. »