Le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) a confirmé vendredi matin qu’un tremblement de terre de 5,6 a secoué la région d’Alger vers 5 H 11.

Sur son site internet, le CRAAG a même rendu public une carte géographique où l’épicentre de ce séisme est localisé. D’après cette carte, l’épicentre du séisme se situe bel et bien en mer. Le CRAAG a également déjà recensé 5 répliques de magnitudes inférieures. Pour le moment, aucun bilan des dégâts matériels n’a été établi. A Alger, les services de sécurité se sont mobilisés très tôt le matin pour aller surveiller et inspecter les édifices publics tels que les ponts empruntés par de nombreux automobilistes. Selon des témoins oculaires, le pont, situé juste à côté du chantier de la Grande Mosquée d’Alger,  qui relie Mohammedia au Centre Commercial Ardis, a été fermé à la circulation automobile par les policiers. Ce pont aurait été très fragilisé par le tremblement de terre, rapportent plusieurs sources concordantes.

Plusieurs familles sont sorties dans les rues et boulevards de la capitale pour trouver refuge et chercher une protection après avoir été très effrayées par cette forte secousse tellurique.

Notez cet article