Les Fennecs ont réalisé un brillant parcours lors du Mondial brésilien, en se qualifiant en huitièmes de finale pour la première fois de leur histoire. Leurs performances ont, certes, suscité l’admiration des plus grands. Mais alors que le mercato se termine dans moins d’un mois, c’est un fait de constater que les transferts des joueurs algériens n’ont pour l’instant pas été à la hauteur des folles attentes qu’ils avaient suscitées.

La principale déception des supporters des Verts concerne évidemment Rafik Halliche, le défenseur qui a poussé Madjid Bougherra sur le banc lors de la dernière Coupe du monde. Approché notamment par l’Espanyol de Barcelone, l’international qui évoluait depuis 2012 à l’Académica Coimbra (Portugal) a choisi de rejoindre le Qatar Sport Club pour les trois prochaines saisons.

A bientôt 28 ans, il dit avoir privilégié la stabilité familiale. “J’ai reçu plusieurs offres de clubs européens, mais j’ai préféré opter pour le Qatar qui reste un pays arabe,” s’est-il justifié en conférence de presse, lors de son arrivée dans la pétromonarchie mardi 15 juillet. “Les ambitions du club sont grandes pour la saison prochaine, chose qui m’a conduit à accepter cette offre,” a-t-il ajouté en évoquant les échanges rassurant qu’il a pu avoir avec ses compatriotes algériens évoluant déjà dans le championnat qatari.

Les fans ne semblent pas soutenir Halliche dans sa décision, craignant une baisse de niveau, comme ça avait été le cas il y a quelques années pour Karim Ziani, Antar Yahia et même Madjid Bougherra.

M’Bolhi : des contacts un peu partout en Europe…pour un transfert aux Etats-Unis

Même sentiment de déception pour Raïs M’Bolhi, nominé pour le prix de meilleur gardien de la Coupe du monde. Après ses belles prestations lors de la compétition, son agent ne faisait aucun mystère de ses ambitions : “On a des contacts en Turquie, au Portugal (Porto et Benfica), en France (Marseille). En Angleterre, il y a eu des approches de Sheffield Wednesday, Blackpool, Leicester et QPR, mais la seule offre concrète que l’on a vient des États-Unis, et du club de Philadelphia Union.” C’est finalement pour cette dernière option qu’a opté l’ancien portier du CSKA Sofia (Bulgarie) mercredi 30 juillet, coupant court à ses rêves de grandeur européens.

M'Bolhi
Le gardien des Verts, Raïs M’Bolhi, récemment transféré au Philadelphia Union (Etats-Unis).

Les indécis

Plusieurs internationaux ont également été approchés par des grands clubs, mais demeurent toujours indécis à l’heure où débutent les premiers matchs amicaux d’avant-saison. C’est le cas du “Messi algérien” Abdelmoumen Djabou, qui cherche à quitter le Club Africain de Tunis pour tenter sa chance hors du continent africain.

“C’est sûr à 90% que je vais quitter le club”, a confié l’ancien pensionnaire de l’ES Sétif au buteur.com. “La direction du Club Africain veut me garder, mais j’ai envie de partir, car j’ai reçu quelques offres. En principe, tout devrait s’éclaircir d’ici ce dimanche. Il y a des offres qui devraient se concrétiser incessamment. En plus de ça, le président du Club Africain, Riahi, est absent en ce moment et il faudra que j’attende son retour pour conclure mon transfert.”

Le jeune homme de 27 ans n’a pas participé au stage de préparation organisé par le club tunisien, tout comme Islam Slimani n’a pas disputé le premier match amical de la saison avec le Sporting Portugal -face à l’Ittihad d’Alexandrie. Auteur de deux buts lors de la dernière Coupe du monde, l’attaquant algérien fait toujours l’objet d’intenses tractations en coulisses entre plusieurs grands d’Europe, de West Ham à Schalke 04. Slimani a rejeté vendredi une nouvelle offre à 6 milllions d’euros de la part de Trabsponzor, le club turc entraîné désormais par l’ancien coach des Fennecs Vahid Halilhodzic. Les anglais de Leicester lui ont également fait une nouvelle proposition, cette fois-ci à 8 millions d’euros plus 2 millions de primes en cas de bons résultats, qui a le mérite de faire réfléchir le jeune joueur.

djabou but
Abdelmoumen Djabou, sur le départ au Club africain de Tunis.

Ceux qui ont fait le choix de la continuité

Enfin, il y a ceux qui ont fait le choix de la continuité. Il s’agit notamment de Yacine Brahimi, 24 ans, qui aurait pu rejoindre l’une des prestigieuses écuries que sont l’AS Roma, Arsenal ou encore le dernier finaliste de la Ligue des Champions, l’Atlético Madrid. Mais le pensionnaire du Grenade FC, meilleur dribbleur du championnat espagnol la saison passée, a choisi de rester dans la péninsule ibérique en posant ses valises au FC Porto -après un transfert estimé à près de 7 millions d’euros. Brahimi a même effectué ses débuts avec le club portugais, dimanche dernier en amical contre l’AS Saint-Etienne.

De même Sofiane Feghouli a déjà effectué sa rentrée avec son club de Valence, où il évoluait déjà la saison dernière. Quant à Faouzi Ghoulam, le défenseur des Verts, pourtant amadoué par des offres alléchantes de la Juventus de Turin ou de Manchester City, il a, lui aussi, résisté à la tentation du départ à l’intersaison pour honorer son engagement avec le club du Napoli.

“Aujourd’hui, même si tu fais une bonne Coupe du monde, on ne te recrute pas”

Face à ce manque de prestige dans les gros transferts, la voix de Rabah Madjer s’est faite entendre pour critiquer la situation. “Dans les années 80 les clubs étrangers venaient en Algérie pour engager des joueurs. Aujourd’hui, même si tu fais une bonne Coupe du monde, on ne te recrute pas. C’est vraiment triste,” a déploré celui qui portait déjà les couleurs du FC Porto dans les années 1980, bien avant que son fameux numéro 8 y soit repris cette saison par Yacine Brahimi.

La plupart des Verts n’ont donc pas décroché les places qu’ils espéraient dans les grandes équipes européennes, même si beaucoup sont parvenus à négocier des contrats juteux avec des clubs moins prestigieux. Reste à savoir si cela suffira pour assurer une préparation correcte à la prochaine Coupe d’Afrique des nations, qui débutera en janvier 2015 au Maroc.

Notez cet article