Algérie-Focus s’est procuré des photos exclusives du site du crash de l’avion ukrainien, qui s’est écrasé samedi à 15 km de l’aéroport de Tamanrasset, à l’extrême sud de l’Algérie.

Sur ces différentes photos, prises par une source locale samedi quelques heures après l’annonce du drame, on y voit les inspecteurs algériens poursuivant leurs recherches et investigations autour des débris du cargo, qui transportait des équipements pétroliers. Ils sont notamment à la recherche des deux boîtes noires, qui détermineront les raisons de ce crash.

Le ministre des Transports, Amar Ghoul, qui a fait le déplacement sur le lieu de l’accident samedi en fin de journée, a annoncé que l’identification des corps des sept passagers, tués en vol, a débuté. Pour cela, les familles de ces victimes vont se rendre prochainement en Algérie pour parachever la procédure d’analyse de l’ADN des corps, a précisé le ministre.

16318_677783215637110_1031308771540653275_n
Des éléments de la Protection civile et des différents corps de sécurité ont été déployés sur le site du crash pour mener les investigations, Tamanrasset, le 30 aout 2014. Photo AF
10606396_677781788970586_2811642089586350170_n
Des débris du cargo ukrainien, de modèle « Antonov An-12 », qui s’est écrasé samedi à 2 H 40 du matin, 3 minutes après son décollage. Photo AF

 

 

 

débris de l'avion
Les débris du cargos se sont éparpillés au niveau de la localité « Tagembraït », une zone montagneuse escarpée, située à quelques 15 km de l’aéroport de Tamanrasset. Photo AF
1932255_677778365637595_5435658749021241307_n
Le ministre des Transports, Amar Ghoul, accompagnés des autorités locales de la wilaya de Tamanrasset s’est rendu sur le site du crash samedi en fin de journée, où il a annoncé que l’identification des 7 victimes est en cours. Photo AF

 

 

des débris de l'avion nuit
L’avion, qui s’est écrasé samedi près de Tamanrasset, appartenait à la compagnie aérienne Ukraine Air Alliance. Photo AF

 

10610767_677782908970474_3103544447854084355_n
Sur place les investigations se poursuivent depuis 24 heures, les boîtes noires de l’appareil ukrainien sont encore introuvables. Photo AF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notez cet article