Il n’y a plus d’otages algériens au Mali. Ce samedi le ministère des Affaires étrangères annonce la libération des deux derniers otages algériens dans ce pays frontalier, enlevés en avril 2012 à Gao.

Mourad Guessas et Kedour Miloudi sont libres ! Les deux derniers otages algériens, retenus par le Mujao (Moujement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest), un groupes terroriste malien, au nord du pays depuis le 6 avril 2012 et leur enlèvement à Gao, ont recouvert la liberté ce samedi. Le ministère des Affaires étrangères a rendu publique cette après-midi leur libération via un communiqué de presse, cité par l’APS. Les circonstances de leur libération n’ont pas été précisé par le département géré par Ramtane Lamamra.

gao carte
7 diplomates ont été enlevés le 6 avril 2012 à Gao, au Mali. Plus de deux après, les deux derniers otages ont été libérés ce samedi 30 août 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le même temps, le ministère des Affaires étrangères confirme la mort de deux autres otages algériens au Mali. Le document du ministère évoque ainsi le décès du consul M. Boualem Saies, qui a fait partie des sept diplomates algériens kidnappés au Mali, il y a un peu plus de deux ans. Le consul algérien est mort des suites d’une maladie chronique, précise le ministère, qui s’appuie sur des « informations concordantes obtenues par le gouvernement algérien ». Enfin, le ministère confirme également la mort du diplomate algérien Tahar Touati au Mali, victime d’un « assassinat odieux ».

Pour rappel, trois autres diplomates algériens, otages de Mujao, avaient été libérés, en juillet 2012, quelques mois après leur capture.

Avec agence