Sachant que l’interdiction du tabac dans les lieux publics n’est pas une tâche facile, le Comité national de prévention et de sensibilisation sur le tabagisme, fraîchement installé suite aux instructions du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, entamera des actions «répressives» à partir du mois de septembre, en proposant une série de mesures préventives, dont les plus captivantes sont l’utilisation d’images choquantes sur les paquets de cigarette, ainsi que l’augmentation de la taxe liée au tabac.

En effet, le Comité, présidé par le Pr Noureddine Zidouni, a réuni hier ses 10 membres représentant les différents ministères concernés par cette opération, et ce, en application de la décision n°4 du 14 juillet du Premier ministre, relative à l’installation d’un Comité national de prévention et de sensibilisation sur le tabagisme. Cette conférence a été pleinement consacrée à la présentation de la stratégie nationale multisectorielle de sensibilisation contre le tabagisme, qui, selon les statistiques avancées ont été de 15,3% en 2010, touchant les jeunes âgés de 15 ans.

À ce titre, le représentant du ministère du Commerce, Kamel Sadi, a noté que la taxe actuelle sur le paquet de cigarette est de 11DA, cette taxe sera revue à la hausse à l’horizon 2015, mesure prise pour limiter la consommation et la propagation du tabac, a précisé le même responsable. De son côté, le président dudit Comité, Noureddine Zidouni, a indiqué dans son allocution que l’installation d’un comité pareil «constitue un exemple de responsabilité du gouvernement, vis-à-vis de sa population, et qui vient renforcer et impulser la riposte nationale à cette épidémie croissante du tabagisme».

Lire la suite sur Le Courrier d’Algérie