Tout en adoptant un ton fraternel et bienveillant, le président Bouteflika n’a pas été dépourvu de reproches et qui, de surcroît, rappelle que l’indépendance du Maroc est en partie, la conséquence de la guerre de libération algérienne. 

Le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, a saisi l’occasion de la célébration de la journée nationale du moujahid, commémorant le double anniversaire de l’offensive du 20 août 1955 et du Congrès de la Soummam en 1956, pour envoyer des messages codés au Roi du Maroc, Mohamed VI.

Advertisement

« Le choix de la date de l’offensive  du 20 août 1955 portait en lui une expression de solidarité particulièrement  avec le peuple marocain frère à l’occasion du 2e anniversaire de l’exil du Roi  Moudjahid Mohammed V, puisse Dieu lui accorder Sa Miséricorde », a indiqué Bouteflika, dans un message lu en son nom par le conseiller auprès de la présidence de la République, Mohamed  Ali Boughazi, à Skikda.

« La date du 20 août, gage de fraternité et de solidarité entre les peuples  marocain et algérien et date commune aux deux peuples, (…) nous appelle à ne pas faire cas des futilités des jours ordinaires, qui tentent de nous faire oublier cet idéal et nous amènent  à confondre entre les constantes et les variables », a souligné le chef  de l’Etat, dans son message répercuté par l’agence APS.

Lire la suite sur El Watan