Les témoignages des Moudjahidins, les combattants qui ont vécu la guerre de Libération nationale revêtent une grande importance, dans la mesure où il contribuent à étoffer la connaissance des Algériens sur la glorieuse Révolution et permettent à la jeunesse et aux générations futures de connaitre l’Histoire de leurs pays.

Dans cet ordre d’idée, le ministre des Moudjahidins, Tayeb Zitouni, a rappelé, lors de sa visite, jeudi,  dans la wilaya de Saïda, « la nécessité de veiller d’avantage à l’enregistrement de témoignages des acteurs de la glorieuse Révolution de libération nationale », rapporte l’APS.  M. Zitouni a, en outre, exhorté les Moudjahidins à livrer leurs témoignages sur les faits qu’ils ont vécus durant la Révolution de novembre 1954.

Lors de sa visite, le ministre des Moudjahidins à inauguré une annexe du musée des Moudjahidins à Hai En-Nasr. Elle sera dotée par le ministère d’ouvrages et de films documentaires, qui seront mis au profit d’étudiants et chercheurs. Zitouni affirme la volonté de son département « d’ouvrir ces musées jusqu’à une heure tardive pour pour mieux exploiter cet espace avec des rencontres sur l’histoire de la Révolution en présence de moudjahidins et des séances d’étude et de recherches pour les jeunes », cite l’APS.

Devoir de mémoire

Rappelons que le directeur des archives nationales, Abdelmadjid Chikhi, rappelle, à chacune de ses sorties, que l’institution qu’il dirige est ouverte à la collecte de tous les témoignages des Moudjahidins et des récits ayant rapport avec la Révolution algérienne. Le centre d’archives nationales met à leur disposition tous les moyens nécessaires pour l’enregistrement, la protection et la sauvegarde de ces témoignages.

Arezki IBERSIENE

Notez cet article