La fin de l’été approche à grands pas, l’heure pour nous de revenir sur les événements qui ont marqué la saison estivale.

Air Algérie dans la tempête

L’été d’Air Algérie a été marqué par de nombreux scandales et un drame.

Les voyageurs qui empruntent la compagnie aérienne nationale savent désormais que chaque voyage peut se transformer en calvaire : retards interminables et inexpliqués, bagages égarés, annulations de dernière minute sont le lot commun des passagers d’Air Algérie.

Lire notre éditorial : Air Algérie : sommes-nous réellement capables de gérer une compagnie aérienne ?

Plus encore, la capacité d’Air Algérie à assurer la sécurité de ses passagers a été fortement remise en cause durant l’été. Mercredi 13 août, le syndicat des pilotes de ligne d’Air Algérie a mis en garde contre « l’imminence d’un accident grave ». Le syndicat a en effet expliqué dans un communiqué que, étant donné la gestion catastrophique de la compagnie nationale, il faut craindre le pire pour la sécurité des passagers.

L’illustration la plus dramatique de ce questionnement a eu lieu le 24 juillet dernier. Dans la nuit, le vol AH 5017, parti de Ouagadougou en destination d’Alger, s’est écrasé dans le nord du Mali. Les 118 personnes qui se trouvaient à bord sont décédées. Aujourd’hui, l’enquête se poursuit pour connaître les raisons du crash.

Lire notre article : AH 5017 : voila comment l’avion affrété par Air Algérie s’est crashé

Coupe du Monde 2014 au Brésil : les Fennecs (ré)écrivent l’Histoire

C’était l’événement sportif de l’été. Pendant un mois la planète a vécu les yeux rivés sur le petit écran pour suivre en direct les matches des 32 équipes engagées dans le tournoi. Et les amateurs de football n’ont pas été déçus. Grand spectacle, nombre record de buts, éliminations surprenantes et joueurs vedettes sur la pelouse : tout était réuni pour faire de du Mondial 2014, qui se jouait au Brésil, un très grand cru.

Et l’Algérie a pleinement profité de la fête. Les Fennecs ont fait honneur à leurs supporters en réussissant un exploit historique. Pour la première fois dans l’histoire du football algérien, l’équipe nationale s’est hissée en huitièmes de finale. Battus par les Allemands, qui ont fini par remporter le prestigieux trophée, les Verts ont montré leur détermination et leur combativité. C’est donc très logiquement que les Algériens les ont accueillis en triomphe à leur retour au pays.

Lire notre article : Mondial 2014 : Le monde dit bravo à l’Algérie

Héros du Mondial, Vahid Halilhodzic a souhaité tirer sa révérence en pleine gloire. Il a donc cédé sa place au Français Christian Gourcuff, nommé entraîneur de l’équipe nationale d’Algérie, le 19 juillet dernier. Sa première mission consistera à assurer la qualification des Verts pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2015, qui se jouera au Maroc. Premier test le 10 septembre à Blida, face au Mali.

Lire notre article : Vahid Halilhodzic : Adieu l’Algérie

Les-honneurs

Un violent séisme réveille les Algérois

Vendredi 1er août, la terre a tremblé à Alger aux alentours de 5 H du matin. Un séisme de magnitude 5,6 sur l’échelle de Richter, dont l’épicentre était situé à 19 kilomètres au large de la capitale, a réveillé brutalement les Algérois. Bien moins meurtrier que le séisme de 2003, celui-ci a tout de même fait 6 morts et plusieurs centaines de blessés.

Lire notre article : Violent séisme à Alger : 6 morts, 420 blessés

Ce séisme a également remis au cœur de l’actualité la question du logement précaire à Alger. Suite aux secousses, les autorités ont décidé d’évacuer en urgence plusieurs bâtiments qui menaçaient depuis longtemps de s’effondrer. Une opération qui a une nouvelle fois révélé les failles de la gestion immobilière dans la capitale, où de nombreuses familles sont obligées d’habiter dans des logements vétustes ou insalubres.

Lire notre reportage : Séisme à Alger : colère et soulagement à Bologhine

Fièvre aphteuse : Des éleveurs démunis face à l’épidémie

Venue de Tunisie, la fièvre aphteuse a fait son retour en Algérie au début du mois d’août. L’épidémie s’est rapidement propagée dans les wilayas de Sétif, Béjaia, Batna, Bouira, Bordj Bou Arréridj, Médéa, Tizi Ouzou et Alger.

Lire notre reportage : À Tizi Ouzou, angoisse et confusion face à la fièvre aphteuse

Éleveurs et vétérinaires se sentent abandonnés par les autorités, qui ont tardé à réagir. Des mesures ont toutefois été prises pour stopper la propagation de l’épidémie et soulager le fardeau des agriculteurs : vaccination du cheptel, abattage des bêtes contaminées, indemnisation des éleveurs touchés, fermeture des marchés à bestiaux, contrôles sanitaires renforcés, actions de sensibilisation et interdiction du déplacement des bêtes sans une autorisation vétérinaire.

Mort d’Ebossé : Le football algérien en deuil … et en crise

La violence des supporters de football dans les stades algériens n’est pas un phénomène nouveau, et il n’est pas rare d’assister à des envahissements de terrain et des émeutes lors des matchs du championnat national. Mais personne ne pouvait cependant imaginer qu’un joueur puisse être tué par des spectateurs en colère.

Samedi 23 août, l’inimaginable s’est produit, dans le stade du 1er novembre de Tizi Ouzou. À l’issue d’un match entre l’USMA et la JSK, les supporters de cette dernière, furieux contre leur équipe, ont lancé des projectiles en direction des joueurs. L’un de ces projectiles a touché l’attaquant camerounais Albert Ebossé, qui est décédé quelques instants plus tard à l’hôpital de Tizi Ouzou.

Lire notre article : Albert Ebossé a succombé à un traumatisme provoqué par un objet contondant et tranchant

La nouvelle a profondément ébranlé le pays, qui attend des sanctions fortes de la part de la Fédération algérienne de football. Il est grand temps que les stades redeviennent un lieu de communion pacifique – et non les défouloirs politiques qu’ils sont aujourd’hui.

Lire notre éditorial : Décès tragique d’Albert Ebossé, vous êtes complices ! 

Lire notre reportage : Mort d’Albert Ebossé : « C’était prévisible » selon les habitants de Tizi Ouzou

ebossé

14 juillet : Des militaires algériens sur les Champs-Élysées

Officiellement invitée par le président français, l’armée algérienne a défilé sur les Champs-Élysées le 14 juillet, à l’occasion de la fête nationale française et des commémorations du centenaire de la guerre 1914-18.

Cette invitation était probablement pensée comme le signe d’un début de rapprochement entre les deux pays, mais elle n’a pas fait l’unanimité.

Lire notre article : Défilé du 14 juillet : l’armée algérienne sur les Champs-Élysées ? Scandale en France

En Algérie, de nombreux internautes ont en effet critiqué la présence algérienne, indignés que des militaires algériens défilent aux côtés des soldats français, parmi lesquels d’anciens harkis. En France, les milieux d’extrême droite ont quant à eux dénoncé une « provocation ».

Moins polémique a été la présence algérienne lors des commémorations du débarquement de Provence, le 5 août. Des vétérans algériens ont à cette occasion été honorés pour leur participation à la libération de la France et de l’Europe.

Lire notre article : 1944-2014 : 70 ans après, la reconnaissance pour les vétérans algériens du débarquement de Provence

Soutien aux habitants de Gaza : générosité et mobilisation des Algériens

50 jours d’offensive israélienne sur la bande de Gaza ont endeuillé l’été 2014. Profondément touchés par le sort de la population de Gaza, les Algériens ont fait preuve de générosité envers leurs frères palestiniens.

De nombreuses marches ont ainsi été organisées à travers le pays. Même à Alger, où il est pourtant interdit de manifester, des marches de soutien à Gaza ont eu lieu, rassemblant de très nombreux Algérois.

Lire notre reportage : Des milliers d’Algériens manifestent dans la capitale pour leurs frères palestiniens

DSC01180
Une marche en solidarité pour la Palestine a été organisée à Alger le 25 juillet 2014. Photo AF

Une collecte a également été organisée durant l’été afin de recueillir des médicaments pour les hôpitaux de la bande de Gaza. Initiée par un groupe d’étudiants, la collecte s’adressait à tous les Algériens désireux d’aider concrètement les Gazaouis. L’appel à la solidarité a été très largement entendu par le peuple algérien, qui a fait preuve d’une grande générosité.

Les autorités se sont elles aussi mobilisées. L’Algérie a été parmi les premiers à dénoncer le massacre perpétué par Israël. Elle a ensuite accordé une aide financière de 25 millions de dollars aux habitants de Gaza, et a demandé une session d’urgence de l’Assemblée générale des Nations Unies pour faire cesser l’offensive israélienne et permettre l’envoi d’une aide humanitaire d’urgence aux populations affectées.

Lire notre article : Gaza : L’Algérie peut-elle convaincre l’ONU de se réunir en urgence ?

Sean Paul, terrassé par la rumeur, annule son concert à Alger

La superstar du dancehall et du reggae devait se produire le 22 août à la Coupole d’Alger. Mais, dix jours avant le concert, la société d’événementiel Smartprod, chargée de l’organisation, a décidé d’annuler la manifestation. La rumeur a donc emporté la partie.

Lire notre article : La spirale de la rumeur menace le concert de Sean Paul à Alger

De nombreuses rumeurs sur la judaïté et le prétendu soutien à Israël du chanteur, pourtant chrétien, ont en effet largement circulé sur les réseaux sociaux algériens au cours du mois d’août. Un appel au boycott a même été lancé. La polémique et les menaces de mort auront donc eu indirectement raison de la bonne volonté des organisateurs, qui assurent que le concert aurait été maintenu et la sécurité garantie, s’il n’y avait pas eu ce blocage institutionnel.

Algérie-Maroc, 20 ans après, la frontière reste fermée

Rien ne va plus entre l’Algérie et le Maroc. Les deux voisins ont passé tout l’été à s’envoyer des piques acerbes, provoquant la colère des dirigeants des deux côtés. Alors que la frontière est fermée depuis exactement 20 ans (depuis août 1994), aucun des deux pays ne semble prêt à faire un pas vers l’autre.

Lire notre article : La guerre froide entre l’Algérie et le Maroc, feuilleton de l’été maghrébin

Les sujets de discorde sont les mêmes qu’à l’habitude : tandis que l’Algérie accuse le Maroc d’exporter des tonnes de drogue, le Maroc critique les actions de l’Algérie en faveur de l’indépendance du Sahara occidentale. Mais le ton s’est durci cet été, et le vocabulaire employé des deux côtés a perdu de sa réserve diplomatique.

Face a cette détérioration des relations entre les deux pays, des citoyens algériens et marocains ont décider de s’unir pour restaurer la paix et la fraternité entre les deux peuples. Deux amis ont ainsi décidé d’organiser un match de volleyball à la frontière algéro-marocaine. Un ballon en cuir pourrait donc traverser la frontière terrestre entre les deux pays, ce que les ressortissants algériens et marocains ne peuvent plus faire légalement depuis 1994. Le match n’a pas encore été autorisé par les autorités, mais l’initiative a d’ores et déjà récolté un soutien considérable sur les réseaux sociaux.

Lire notre article : Un match de volleyball à la frontière algéro-marocaine pour rapprocher les deux peuples frères

La navette maritime à flot dans la baie d’Alger

Attendue depuis plus d’une dizaine d’année, la navette reliant Alger à La Madrague a finalement été inaugurée le 4 août dernier et mise en service dès le lendemain. D’une capacité de 344 places, le « Capitan Morgan » a été affrété auprès d’un armateur italien par l’Entreprise nationale du transport maritime des voyageurs (ENTMV).

Lire notre article : La première navette maritime navigue enfin sur les eaux d’Alger

L’idée était, grâce à la navette, de désengorger les routes de la capitale, et donc de permettre aux Algérois de se rendre plus rapidement à La Madrague. Mais la navette a semble-t-il été victime de son succès, prise d’assaut dès les premiers jours. Il faut s’y prendre très avance pour obtenir un ticket, et, malgré l’assistance des forces de sécurité, l’équipage ne parvient pas à contenir les bousculades à l’embarquement. 18 jours après son lancement, plus de 37.000 personnes sont déjà montées à bord de la navette !

Lire notre reportage : Débuts chaotiques pour la navette maritime reliant Alger à La Madrague

navette
La navette maritime reliant Alger à La Madrague a connu cet été des débuts difficiles. Photo AF

La photo de l’été : « Un repos bien mérité au Sahara »

Chaque année, le magazine de grand reportage National Geographic organise un concours photo ouvert à tous. Cette année, parmi les photos qui ont attiré l’œil du jury, on trouve une photographie prise au Sahara algérien. La photo, qui est l’œuvre d’un certain Evan Cole, montre Moussa Macher, un guide touareg se reposant au sommet d’une immense dune. La puissante beauté du désert algérien se révèle dans cette intrigante photo.

TvyamNb-BivtNwcoxtkc5xGBuGkIMh_nj4UJHQKuoXNDdrrgpT02nJj8Ej2tvVG9U94lddooyQF5eg
Prise par un touriste étranger, cette photo du désert algérien a été primée par le prestigieux National Geographic.

La vidéo de l’été : Le Sahara comme vous ne l’avez jamais vu

Sammy B, un internaute amoureux des paysages algériens et amateurs de sports extrêmes, a créé le buzz cet été avec une vidéo intitulée « Sahara Adventure ». Dans cette vidéo déjà regardée plus de 27.000 fois, il filme le désert algérien de Djanet à Tamanrasset grâce à une caméra drone qui lui permet d’obtenir des images à couper le souffle.

Notez cet article