Vidéo. Le groupe terroriste Daech vend-t-il les femmes kidnappées sur les marchés ?

0
492

Le groupe terroriste Daech (également appelé État islamique) est accusé de vendre des femmes dans les marchés de Ninive en Irak et de réserver les plus belles pour ses princes, une pratique moyenâgeuse que l’organisation terroriste prétendant gouverner au nom d’Allah fait ressusciter.

Le groupe terroriste Daech, qui prétend servir l’Islam et œuvrer pour la création d’un État islamique au nom d’Allah ne cesse de faire preuve de barbarie et de violence à l’égard des minorités religieuses. Ainsi, le groupe, actif en Syrie et en Irak, terrorise les femmes issues de ces minorités, qui sont lapidées, kidnappés et vendues dans des marchés ou offertes aux princes de l’organisation terroriste.

Le règne de la terreur

Dans une vidéo publiée sur Youtube par la chaîne irako-syrienne BBN, l’Organisation terroriste expose à la vente des femmes kidnappées dans la plaine de Ninive. Les plus belles sont offertes comme esclaves aux princes de Daech.

https://www.youtube.com/watch?v=9ro8rKWcPI4#t=19

Plus de 500 femmes ont été kidnappées dans certaines régions, notamment à Mossoul, selon Hayman Albadjelane, membre du Conseil des droits de l’Homme, qui a déploré la gravité de la situation et appelé les organismes internationaux à se mobiliser pour lutter contre cette pratique barbare et moyenâgeuse.

Les femmes yazidies, vendues comme esclaves pour seulement 150 dollars

Dans un article publié par le quotidien libanais L’Orient le jour, une famille de 5 personnes, venue de la région de Mossoul, décrit les atrocités qu’elle a subies lorsque l’État islamique (EI) est arrivé dans la plaine de Ninive. Le chef de la famille, Nabil Younan, raconte que les terroristes de l’EI n’épargnent personne et qu’ils ont vendu aux enchères sur une place publique de Mossoul 700 femmes yazidies, au prix moyen de 150 dollars par esclave. Dénonçant le silence complice de la communauté internationale, le père de famille a lancé un appel poignant pour une intervention immédiate afin de sauver les femmes de l’esclavage. « Cela se passe au vu et au su de la communauté internationale », a-t-il souligné.

Le Croissant Rouge irakien dénonce les agissements de Daech

Dans un communiqué de presse, le porte-parole du Croissant Rouge irakien, Mohammed El Khouzaï, a condamné les agissements criminels de l’organisation terroriste à l’encontre des familles chrétiennes, yazidies ou turkmanes. «Les hommes sont tués, tandis que les femmes sont kidnappées et vendues comme esclaves dans les marchés de Ninive. Les plus belles femmes sont offertes aux princes de l’organisation », a-t-il précisé.

Déplorant la situation humanitaire critique dans laquelle se trouvent les femmes à Ninive, El Khouzaï implore les organisations humanitaires internationales et l’État Irakien d’intervenir en urgence pour mettre un terme à ces actes criminels qui visent les minorités religieuses.