Ahmed Ouyahia a déjà sa copie. Le directeur de cabinet de la présidence de la République, chargé de mener les « Consultations politique » en vue de la révision de la Constitution, va remettre son rapport final au chef de l’Etat dans les tout prochains jours.   

« Nous sommes à la phase finale de rédaction et de synthèse du rapport qui sera remis au président de la République à la fin du mois, c’est-à-dire dans quelques jours », a déclaré jeudi dernier Ahmed Ouyahia, chef de cabinet à la Présidence et ministre d’Etat, cité par El Watan week-end. « Ensuite, c’est au président de la République de prendre le temps qu’il faut pour étudier le rapport final », a ajouté Ouyahia.

Même sur le fait que le sujet n’a pas été abordé lors du dernier Conseil des ministres, la même source, qui cite un responsable de la présidence de la République, précise que « La révision de la Constitution n’est pas une urgence. La priorité pour les pouvoirs publics est la gestion de la rentrée sociale et, en interne, comment gérer aussi un remaniement qui s’impose au sein de l’Exécutif ».

Selon d’autres sources, le dossier de la nouvelle constitution est déjà sur le bureau du chef de l’Etat. Ce dernier va l’examiner avant de l’envoyer directement au parlement pour une adoption directe sans passer par le peuple. Des sources au fait du dossier précisent que la mouture qui va être discutée contient essentiellement l’officialisation de la langue Tamazight et la limitation des mandats présidentiels à deux. selon la même source, cette nouvelle constitution donnera plus de prérogatives au premier ministre et au parlement.

La nouvelle Constitution va être adoptée avant la fin de l’année en cours.

Essaïd Wakli

Notez cet article