Chaque année, le 15 septembre, a lieu la Journée internationale de la démocratie. Le thème de 2014 – faire participer les jeunes à la démocratie – met l’accent sur les défis et les opportunités que représente la participation des jeunes au processus démocratique. Petit tour d’horizon des rassemblements et initiatives organisés.

En 2007, l’Assemblée Générale des Nations Unies décide dans sa résolution 67/2 de faire du 15 septembre la Journée Internationale de la démocratie. Depuis, chaque année à cette occasion, des manifestations sont organisées dans une centaine de pays du monde. Après « Dialogue et inclusion » en 2012 et « Faire entendre sa voix » en 2013, c’est la mobilisation des jeunes autour de la démocratie qui est à l’honneur cette année. Un thème autour duquel rassemblements et initiatives sont organisés.

Au Costa-Rica par exemple, une activité intitulée « Parlementaire d’un jour » donnera l’occasion à des élèves de primaires de discuter de sujets tels que le harcèlement et la violence à l’école. Le Canada va plus loin en organisant du 15 au 21 septembre une « semaine de la démocratie » afin de célébrer les valeurs et les traditions démocratiques du pays.

Cette Journée internationale est ainsi l’occasion de sensibiliser les citoyens de tous les pays aux diverses problématiques qui se jouent en démocratie. Une campagne visant à promouvoir la transparence législative commence aujourd’hui et se poursuivra jusqu’au 25 septembre. Un concours de photo est également lancé pour mettre en avant la contribution de chacun à la vie de sa communauté, de sa région, ou de son pays.

Initiateurs de cette journée, les Nations Unies organisent de leur côté une réunion-débat sur les jeunes et la politique animé par le Conseiller principal pour les relations extérieures à l’Institut international pour la paix, Warren Hoge. Des thèmes comme l’engagement des jeunes en politique, les outils dont ils disposent pour insuffler le changement sont au programme des discussions.

La place de la jeunesse dans nos sociétés est un enjeu primordiale. Alors que les jeunes de 15 à 25 ans représentent près d’un cinquième de la population mondiale, ils n’ont qu’une influence limitée dans les institutions politiques nationales. Alors même qu’ils sont les mieux placés pour prendre part au développement mondial et à l’évolution de leur pays, cette jeunesse se sent marginalisée et se désintéresse de la chose politique. Mais les Printemps Arabes l’ont bien montré, cette jeunesse est une force à même de faire bouger les choses. C’est ce que compte montrer cette journée mondiale de la démocratie. Notons enfin que l’Algérie n’a organisé aujourd’hui aucune manifestation publique ou officielle pour célébrer cette journée mondiale.  L’Algérie ne se sent, visiblement, pas concernée par cet événement.

Pour le reste, rendez-vous dès maintenant sur le site de la Journée internationale de la démocratie et sur Twitter avec le  hashtag #DemocracyDay pour mettre en avant, proposer ou réagir à des initiatives dans le cadre de cette journée mondiale de la démocratie.