Le décret présidentiel portant notification du limogeage de Abdelaziz Belkhadem vient d’être publié au journal officiel.

«Il est mis fin aux fonctions de ministre d’Etat, conseiller spécial auprès du Président de la République, exercées par M. Abdelaziz Belkhadem», lit-on dans ce décret signé du 26 août, jour de l’annonce de la mise à l’écart de l’ancien secrétaire général du FLN, via «une source à la présidence» qui s’est confiée à l’agence officielle APS.

«Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a mis fin, mardi matin, aux fonctions de M. Abdelaziz Belkhadem, a appris l’APS de source relevant de la présidence de la République», énonçait la dépêche. «Le président Bouteflika a pris un décret en vertu duquel il a mis fin aux fonctions de M. Abdelaziz Belkhadem, en qualité de ministre d’Etat, conseiller spécial à la présidence de la République, ainsi qu’à toutes ses activités en relation avec l’ensemble des structures de l’Etat», avait-on signalé, avant d’ajouter «que contact a été pris avec M. le secrétaire général du Parti du Front de libération nationale (FLN), à l’effet de prendre les mesures nécessaires afin de mettre fin aux fonctions de M. Abdelaziz Belkhadem au sein du parti et interdire sa participation aux activités de l’ensemble de ses structures».

Un «acharnement» qui traduit bien la volonté de faire «disparaître» Belkhadem du champ politique. Si l’intéressé, dans un premier temps, a déclaré qu’il n’avait rien reçu d’officiel, les choses deviennent plus formelles maintenant que ce décret est publié. Reste désormais à clarifier sa mise à l’écart du FLN.

Elyas Nour