Une quarantaine de couples issues de milieux défavorisés se sont mariés dans la nuit de vendredi à samedi à Metlili, dans la wilaya de Ghardaïa. Cette cérémonie de mariage collectif était organisée par une association caritative.

Une impressionnante cérémonie de mariage s’est déroulée vendredi soir à Metlili. Pas moins d’une quarantaine de couples ont convolé en justes noces, dans un climat festif. Ce mariage collectif était organisé par l’association Cheik Sidi Mohamed Belkbir, qui souhaite « encourager et aider les jeunes en situation difficile à se marier et à s’intégrer dans la société » La cérémonie était entièrement financée par des généreux donateurs, ce qui a permis aux jeunes mariés d’économiser les dépenses d’une fête très couteuse, et d’épargner pour investir dans leur futur foyer.

« Promouvoir les valeurs de solidarité et de cohésion sociale » de la société algérienne

« Cet événement constitue une occasion pour promouvoir les valeurs de solidarité et de cohésion sociale de notre société », a déclaré à l’APS un des membres de l’association organisatrice. Le mariage s’est en effet déroulé dans la plus pure tradition de la région : après le rituel dîner du mariage, au cours duquel les convives ont pu déguster un couscous garni de viande de chamelon, les futurs mariés accompagnés de leurs vizirs se sont installés devant les invités sur une estrade pour procédé à la cérémonie d’habillage. Pendant que les futurs mariés étaient habillés par des imams choisis au préalable par leur famille, l’assistance a fredonné des chants religieux. Une cérémonie d’habillage similaire était également organisée pour les futures épouses.

La cérémonie de mariage a également permis de rappeler les vertus du mariage. Les prêches des imams ont mis l’accent sur les valeurs de stabilité et de solidarité sociale, ainsi que sur le rôle du couple dans la consolidation de la solidarité musulmane. Les jeunes époux ont par ailleurs reçu des cadeaux, généralement des produits électroménagers, offerts par les donateurs.

Une nouvelle formule devenue une tradition

Les mariages collectifs sont aujourd’hui devenus une nouvelle tendance en Algérie. Chaque année, des centaines de couples s’unissent lors de ces cérémonies souvent organisées par des associations de charité. Le tabou est brisé, et cette nouvelle formule permet d’apporter de la joie à des couples qui n’ont pas les moyens de s’offrir le mariage de leurs rêves. Ainsi, en avril dernier, cinquante (50) jeunes filles orphelines, âgées de 18 à 30 ans, ont convolé en justes noces, à Blida, à la faveur d’un mariage collectif organisé, lundi soir, par l’association caritative locale Kafil El Yatime.  Chaque mariée a bénéficié d’un trousseau d’une valeur de 150.000 da, représenté par des bagues, des boucles d’oreilles, des habits, des chaussures, des valises et des tapis. Plusieurs mariages collectifs ont été organisés un peu partout à travers l’Algérie depuis 2010. En Septembre 2013, à Béjaïa, un mariage collectif pour dix couples de personnes handicapées démunies a été organisé dans une salle des fêtes de Guendouza, dans la ville d’Akbou, comme le montre cette vidéo.

Enfin, même les étrangers installés en Algérie semblent apprécier l’idée : en octobre 2013, le mariage collectif de 19 couples chinois installés en Algérie avait fait couler beaucoup d’encre.

Notez cet article