Rachid Nekkaz appelle a voter blanc le 17 avril. Photo : Djamila Ould Khettab.

Rachid Nekkaz, le candidat malheureux à la candidature pour la présidentielle d’avril dernier, compte organiser une marche, à travers le territoire national, pour réclamer un «changement pacifique» dans le pays.

Cette action politique devra intervenir après la fête de l’Aïd El Kebir, indique Rachid Nekkaz sur sa page Facebook. Nekkaz, et ses partisans, parcourront 600 kilomètres à travers plusieurs wilayas sur une période d’à peu près 20 jours. L’homme politique, qui avait rendu son passeport français pour se porter candidat à l’élection présidentielle algérienne, a soumis cette idée aux citoyens, qui veulent un changement pacifique et qui ne croient plus en un changement par les élections.

« Depuis quelques semaines, certains Algériens m’ont soumis l’idée d’organiser une marche pacifique à travers le pays pour faire vivre l’idée du Changement. En effet, dans notre pays, les élections politiques ne sont plus, malheureusement, synonymes de Changement. Au contraire, elles sont l’occasion pour certains d’enfoncer le pays dans une corruption profonde et dans des méthodes de gestions des affaires publiques inadaptées, que ce soit au niveau local, national ou international », a-t-il ainsi écrit sur sa page Facebook, lundi, ajoutant : « Il est donc temps que l’opinion publique algérienne dans son ensemble, et notamment sa jeunesse, s’exprime avec ses mots et ses gestes de façon à ce que notre Algérie puisse espérer et vivre dans toutes ses réalités sociales, culturelles, écologiques, économiques et politiques, un véritable Changement profond et pacifique ».

Rachid Nekkaz, qui a lancé le MJC (Mouvement pour la Jeunesse et le Changement), rappelle qu' »une marche, c’est à la fois synonyme de patience (refus de la violence), de mouvement (changement) et de dialogue interactif », qui sont la philosophie de son parti politique.

Elyas Nour