En plus du kif, les drogues dures comme la cocaïne et l’héroïne envahissent le pays. Les éléments de la Gendarmerie nationale ont réussi la saisie de près de 29 quintaux de kif traité durant la première quinzaine de septembre. Le cannabis est devenu un produit de large consommation.

La situation est alarmante. Hier à Alger, les gendarmes de la brigade de Tessala El Merdja ont récupéré un sac renfermant 400 grammes de kif traité abandonné à hauteur de l’échangeur de Tessala El Merdja, a indiqué un communiqué du commandement. Pas loin qu’avant hier, les éléments des garde-frontières ont déjoué une tentative d’introduction sur le territoire national d’une quantité de 21 quintaux et 22 kg de kif traité, provenant du Maroc, a-t-on appris auprès des services de la Gendarmerie nationale.

La source a indiqué que «lors d’une patrouille au niveau de la zone dite Mechraâ Nouar, les éléments du groupement des garde-frontières d’El Arricha (wilaya de Tlemcen) ont intercepté un véhicule de type 4×4 en position de stationnement près de la bande frontalière», en poursuivant la fouille de cette voiture, effectuée avec le soutien de la section de recherches de Naâma et la brigade canine des gardes-frontières, a permis de découvrir cette quantité de drogue, soigneusement dissimulée et emballée dans 79 sacs. «La trace des pneus sur le sol a montré que le véhicule, immatriculé à l’étranger et dépourvu de…

Lire la suite sur L’Expression.