Assis entre deux hommes armés et masqués par un foulard, Hervé Gourdel décline son identité dans une vidéo diffusée lundi 22 septembre. Le Français a été enlevé la veille à Tizi Ouzou, dans l’est de l’Algérie, par un groupe lié à l’État islamique (EI) qui menace de l’exécuter dans les vingt-quatre heures. Dans un message publié lundi, les djihadistes de l’EI ont appelé à tuer des citoyens des pays de la coalition internationale qui s’est formée pour les combattre en Irak, notamment des ressortissants français.

L’armée algérienne passait mardi au peigne fin une zone montagneuse à l’est d’Alger pour tenter de localiser l’otage français, sur une zone à cheval entre les département de Tizi Ouzou et de Bouira.

Le Niçois de 55 ans, guide de haute montagne du parc national du Mercantour, au nord de Nice, a deux passions chevillées au corps : la photographie et les voyages.

« Je suis né à Nice en 1959 et j’ai très tôt découvert la montagne dans le Mercantour avec mon père et parcouru les premiers sommets. Dès lors, je n’ai eu qu’une envie : y revenir le plus souvent possible. » C’est ainsi qu’Hervé Gourdel, guide de haute montagne niçois, se présente sur son site Internet où il se définit comme « guide photographe ».

Lire la suite sur Le Monde

Notez cet article