Stade du 5-Juillet Alger

Les services de sécurité vont prochainement établir un fichier national de personnes interdites de stades. C’est ce qu’a indiqué, mardi, le Ministre des sports, Mohamed Tahmi, lors d’une intervention faite à l’occasion de la tenu, à l’école de police de Soumaa, à Blida, d’un séminaire sur la violence dans les stades.

Il faut noter que le nouveau procédé a déjà commencé puisque, d’après le quotidien francophone «El Watan», la semaine passée, un supporter de l’équipe de Bou Saada, évoluant en Ligue 2, a été condamné à ne plus suivre les matchs de son équipe. Il devra se présenter à chaque fois au poste de police deux heures avant le début du match de son équipe.

Depuis le décès du joueur camerounais de la JSK, Albert Ébossé, le 23 août dernier, au stade de Tizi Ouzou, suite à un jet de projectile, les autorités multiplient les « initiatives » pour tenter de remédier à ce problème. D’ailleurs, Tahmi estime que la violence dans les stades est un phénomène préoccupent au point «de causer des problèmes de sécurité  pour l’Etat et pour le citoyen, voire même de nuire à l’image du sport national».

Le Ministre des sports a déclaré, par ailleurs, qu’un ensemble de nouvelles lois seront promulguées prochainement. Parmi les nouvelles mesures, un texte interdisant aux moins de 17 ans d’accéder aux stades s’ils ne sont pas accompagnés. Il faut noter, en dernier lieu, que l’enquête diligentée par les autorités au sujet de la mort d’Ebosse n’a encore rien donné. Aucun suspect n’a été arrêté.

Elyas Nour