Le Mali annonce qu’il détient l’un des bras droit du dangereux terroriste Mokhtar Belmokhtar,  le chef du groupe terroriste El Mourabitoun qui sévi dans le Sud algérien et dans la région du Sahel.

Une source sécuritaire de la Mission de l’ONU au Mali, la Minusma, a indiqué vendredi à l’AFP qu' »un gros poisson », de nationalité algérienne a été arrêté dans le Nord du Mali. »C’est un gros poisson, il a été arrêté dans le nord du Mali. Il a la nationalité algérienne. Il est actuellement transféré à Bamako », a indiqué cette source. La personne en question, Meherig Djafar, a été arrêtée par un des groupes armés qui contrôlent la région de Kidal, dans le nord malien. Ce groupe l’a livré aux forces françaises installées dans la région et qui, par la suite, l’ont remis aux autorités maliennes.

Advertisement

L’importance de l’Algérien Meherig Djafar au sein du groupe de Mokhtar Belmokhtar a été confirmée par une source  de la gendarmerie malienne. « Nous sommes arrivés à la conclusion, même si l’intéressé pour le moment passe difficilement à table, qu’il est un lieutenant du jihadiste Mokhtar Belmokhtar», indique-t-on. Des photos et des enregistrements vidéo, en compagnie de ce dernier, ont apparemment été retrouvés chez Meherig Djafar.

Quant à Mokhtar Belmokhtar, il a été annoncé mort ou arrêté plusieurs fois dans le passé. Ce terroristes demeure l’un des plus actifs de la région du Sahel. Il a tenté des alliances avec les autres groupes comme le Mujao, le groupe terroriste qui sévit en Afrique de l’ouest. Certaines informations font état de sa présence actuellement en Libye, où les conditions sécuritaire sont catastrophiques. En juillet dernier, Belmokhtar avait revendiqué l’attentat qui a coûté la vie à un soldat français dans le Nord du Mali.

 Elyas Nour