C’est le prestigieux quotidien français Le Monde qui le révèle : deux Français sur trois jugent que l’indépendance de l’Algérie a été « plutôt une bonne chose pour l’Algérie ». Soit pas moins de 68 % des français qui partagent cette conviction, nous apprend ainsi le sondage rendu public par le quotidien français dans son supplément publié jeudi.

 

Le même sondage nous apprend  que pas moins de 65 % des français pensent que l’Indépendance de l’Algérie a été  « plutôt une bonne chose pour la France ». Ces résultats montrent ainsi que la nostalgique de l’Algérie française ne sont aussi nombreux qu’on le pense en France.  Les mentalités ont-elles donc évolué en France où certains cercles politiques et intellectuels continuent à penser que « la colonisation a eu des effets positifs » ? C’est fort possible surtout lorsqu’on compare les chiffres révélés par Le Monde avec les chiffres des sondages réalisés en octobre 1955, juste à la veille du déclenchement de la Révolution algérienne. A cette époque, au moins 47 % des français réclamaient le maintien du statu-quo en Algérie, à savoir sauvegarder l’Algérie comme un département français et maintenir la colonisation. En avril 1956, 39 % des français étaient tout de même d’accord pour que la France emploie tous les moyens militaires afin de réprimer « l’insurrection du FLN » en Algérie. Il aura fallu attendre les succès sur le terrain des Moudjahidine algériens pour convaincre 45 % des français, une majorité relative, en juillet 1956 de « négocier l’Indépendance de l’Algérie ».

Notez cet article