Le pain et les algériens , c'est une histoire d'amour qui dure depuis des décennies. Preuve en est, les Algériens sont de grands consommateurs de pain. Chiffres à l’appui, le porte-parole de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Hadj Tahar Boulenouar vient de révéler que rien qu’à la veille de l’Aïd, une grande demande sur le pain a été enregistré et plus de deux millions de baguettes ont été achetées par les habitants de la capitale Alger.

 

Advertisement

Les algériens ne peuvent pas vivre sans une baguette de pain.  Les chiffres avancés par le porte-parole de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Hadj Tahar Boulenouar, démontrent que le pain est un produit de base indispensable aux algériens.

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que des chiffres classent les Algériens en première position des peuples consommateurs de pain. En 2010, un rapport publié par l’organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en collaboration avec la Fédération mondiale des boulangers,  a révélé que les Algériens consomment près de 49 millions de baguettes de pain chaque jour. De ce fait, ils occupent le premier rang des consommateurs de pain dans le monde. Le même rapport place l’Algérie à la 4e place mondiale en matière de qualité du pain, derrière la France, les États-Unis  et les Philippines.

120 millions de baguettes jetées aux poubelles

L’Union Générale des commerçants et artisans algériens a souligné dans un autre rapport publié en juillet dernier que les algériens, en plus d’être de très grands consommateurs de pain, sont aussi de terribles gaspilleurs ! En effet, si près de 4,1 milliards de baguettes de pain ont été achetées durant le mois sacré du Ramadhan, au moins 120 millions de baguettes  ont été retrouvées dans les poubelles.

En 2011, le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), Mustapha Khiati, a affirmé que les Algériens dépensent, chaque jour, un milliard de centimes pour l’achat du pain pour un budget total de 45 millions de dollars chaque année. Des chiffres impressionnants qui reflètent les dépenses démesurées des ménages algériens sur cette "Khobza" (le pain en algérien) dont la demande augmente de plus en plus chaque année.

Aujourd’hui, des millions de consommateurs algériens recourent au pain comme une nourriture de base incontestable. Pour cette raison, les Algériens ne réalisent pas, malheureusement, qu’ils dépensent des sommes phénoménales pour le pain. Le pain demeure essentiel pour les ménages algériens non seulement parce que le citoyen le consomme avec tous les aliments, mais à cause de son prix, soutenu par l'Etat, qui demeure à la portée de toutes les bourses. C’est, d’ailleurs, pour cette raison que les responsables n’osent pas augmenter son prix.