Bouteflika n’a dépensé que 6 milliards de centimes pour briguer son 4e mandat ! Est-ce sérieux ?

0
186

Le 4e mandat n’aurait coûté à Abdelaziz Bouteflika que 6 milliards de centimes. C’est du moins ce qu’assure le Conseil Constitutionnel algérien  selon lequel Abdelaziz Bouteflika, lors de la campagne électorale pour l’élection présidentielle du 17 avril dernier, n’a dépensé que 60 millions de dinars, à savoir 6 milliards de centimes. 

Mais est-ce une information sérieuse ? C’est effectivement la question que l’on se pose de prime abord lorsqu’on voit le nombre des meetings, des déplacements dans les différentes régions et l’effectif mobilisé par le staff de campagne d’Abdelaziz Bouteflika. Si l’on ajoute la location des différents QG de campagne à Alger et dans plusieurs autres grandes villes à travers tout le pays, cette somme paraît réellement dérisoire. Il est rappeler que lors de la campagne électorale, Abdelaziz Bouteflika a bénéficié également du soutien médiatique de toute une chaîne de télévision Wiam TV. Une chaîne de télévision entièrement consacrée à la promotion du 4e mandat du candidat Bouteflika pendant toute la durée de l’élection présidentielle.

En plus, de nombreuses voitures de luxe ont été utilisées par les différents cadors qui dirigeaient la campagne du candidat Bouteflika.  La somme de 6 milliards de centimes a-t-elle donc pu suffire pour faire face à toutes ces dépenses onéreuses ? Pas si sûr surtout lorsqu’on sait qu’un simple avion loué pendant une journée pour assurer le déplacement de tout le staff de campagne et d’une délégation de journalistes revient à au moins 1,4 millions de Da,soit 140 millions de centimes. Quoi qu’il en soit, le conseil constitutionnel présidé par Mourad Medelci a estimé que « le compte de campagne électorale du candidat, Abdelaziz Bouteflika, est conforme à la loi ». Mourad Medelci nous apprend même que le conseil constitutionnel a même que le Conseil Constitutionnel  rembourse « au profit du candidat, Abdelaziz Bouteflika, élu Président de la République, un montant de dix-huit millions de dinars (18.000.000,00 DA), soit l’équivalent de 30% de l’ensemble des dépenses réellement effectuées s’élevant à 60.000.000.00 DA ». Qui dit mieux ?