CAN 2015 : La CAF blâme la FAF et les supporters algériens

0
333

La Fédération algérienne de football (FAF) a reçu, ce lundi, une «sévère» mise en garde de la Confédération africaine de football (CAF) au sujet de l’organisation du dernier match des Verts, des éliminatoires de la CAN 2015 (4e journée), qui s’est joué au stade de Blida, le 15 octobre dernier, face au Malawi.

«Suite à la mauvaise organisation, par l’OPOW de Blida, qui a caractérisé le dernier match Algérie – Malawi, du 15 octobre 2014, comptant pour la quatrième journée des qualifications de la CAN 2015, et notamment l’envahissement du terrain à plusieurs reprises par des supporters, ce qui a entraîné momentanément l’arrêt de la rencontre, ainsi que les envahissements de la pelouse à la fin du match, la Commission de discipline de la Confédération Africaine de Football (CAF), suite au rapport des officiels, a infligé à la Fédération Algérienne de Football une mise en garde sévère», indique le communiqué de la FAF, publié ce lundi.

Bien évidemment, cette «mise en garde» est venue «conforter», d’une certaine façon, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, dans son différend avec le Wali de Blida au sujet de l’organisation des matchs de l’équipe nationale. Ce dernier s’est accaparé toutes les prérogatives notamment la distribution des invitations pour la tribune officielle alors que la réglementation prévoit que c’est la FAF qui doit s’en charger. L’affaire a été médiatisé lorsque le Président Raouraoua a été vu durant le match Algérie vs Malawi assis dans une autre tribune que la tribune officielle.

Le prochain match des Verts aura lieu, dans le même stade, le 15 novembre prochain, face à l’Ethiopie. Si un incident (envahissement de terrain, utilisation de fumigènes etc.) émaillent cette rencontre, il est certain que la CAF aura de nouveaux arguments pour sanctionner la FAF.

Elyas Nour