Algérie : Une charte pour rapprocher la police du citoyen

0
434

La charte définissant les devoirs du policier élaborée dernièrement par la DGSN met l’accent sur l’attitude que doivent adopter les fonctionnaires de police vis-à-vis des citoyens en accomplissant leur service. Garantissant notamment un meilleur accueil et un meilleur service à travers les structures de police, elle vise à rapprocher le policier du citoyen, dans le respect des lois de la République et les principes des Droits de l’Homme.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a mis en place « récemment » une charte définissant « les devoirs du policier ». Découlant du statut particulier  des fonctionnaires de police, le document, dont nous détenons une copie, comporte dix dispositions définissant la conduite à tenir par les policiers lors de l’accueil du public et des victimes.

Cette charte oblige le policier à « satisfaire le citoyen en remplissant sa mission de manière professionnelle, 24h/24h ». En vertu de cette charte, le policier se doit également de « travailler à la construction de relations de proximité avec toutes les tranches de la société ». En sus de ses missions consistant à « assurer la protection des biens et des citoyens », « combattre le crime et présenter les criminels devant la justice », le policier est également tenu  par cette sorte de code de déontologie d’assurer au citoyen « un environnement idéal dans les structures de police, conformément à la loi et  aux principes des droits humains ». Il est astreint aussi à « réponde aux sollicitations et plaintes des citoyens dans les délais réglementaires ». Mieux, le policier a l’obligation de « veiller à éclairer l’opinion publique en fournissant les informations au moment qu’il faut ».

Dans sa présentation de la charte, la DGSN souligne qu’une campagne d’ « explication » et de « généralisation » du document à « tous les services et forces de police » est en cours « ces jours-ci ». Cette charte, précise-t-on de même source, sera ainsi affichée au niveau de toutes les salles d’accueil et d’orientation des structures de police pour « permettre au citoyen d’en prendre connaissance et d’agir en conséquence ». Objectif: « construire des ponts de collaboration et de coopération (entre la police et le citoyen), dans le respect des lois de la République et des principes des droits humains », souligne la DGSN.

Yacine Omar