Alors que l’Europe s’inquiète d’une flambée épidémique de maladie à virus Ebola, l’Algérie a renforcé ses mesures de prévention contre cette maladie qui a déjà fait plus de 3 000 morts en Afrique de l’Ouest. Questions/réponses autour de cette épidémie.

Qu’est que la maladie à virus Ebola ?

Apparue pour la première fois en 1976, en République démocratie et au Soudan, la maladie à virus Ebola touche l’homme et les primates. C’est une maladie grave, pour laquelle le taux de mortalité peut atteindre 90%.

Comment se transmet la maladie à virus Ebola ?

Un sujet sain peut être infecté par le virus Ebola s’il entre en contact direct (par une partie lésée de sa peau ou ses muqueuses) avec le sang, les liquides biologiques ou les sécrétions des sujets infectés (sujets humains ou animaux).

L’infection peut également se faire par contact direct avec des objets contaminés par les liquides infectieux d’un malade (du linge de lit souillé par exemple).

Pour ce qui concerne la période durant laquelle le malade est contagieux, elle s’étend de l’apparition des symptômes à la guérison (lorsque le virus n’est plus présent ni dans son sang ni dans ses sécrétions). Cependant, un homme guéri de la maladie peut continuer à transmettre le virus par le sperme, pendant une période allant jusqu’à 7 semaines.

Quels sont les symptômes de la maladie à virus Ebola ?

Les premiers symptômes sont l’apparition brutale de fièvre, une faiblesse intensive généralisée, des douleurs musculaires, des maux de tête et une irritation de la gorge. Viennent ensuite des vomissements, une diarrhée, des éruptions cutanées, des troubles de la fonction rénale et hépatique et, dans certains cas, des hémorragies internes et externes.

Le temps d’incubation (le temps écoulé entre l’infection et l’apparition des symptômes) varie de 2 à 21 jours. Pendant cette période d’incubation, le malade n’est pas contagieux.

Quelles sont les recommandations de l’OMS pour enrayer la progression d’Ebola ?

La transmission du virus se faisant par contact direct avec un malade, l’OMS recommande d’isoler les malades. Cela signifie qu’il faut, dès que les premiers symptômes de la maladie à virus Ebola apparaissent, se rendre dans un hôpital ou un centre de traitement.

L’information est également cruciale pour lutter contre l’épidémie, c’est pourquoi il est important de consulter régulièrement les avertissements émis par l’OMS et le ministère de la Santé algérien. Ce dernier a assuré jeudi que services étaient « entièrement prêts » à prendre en charge tout cas suspect de maladie infectieuse identifié, grâce à l’activation du « dispositif d’alerte ».  Le ministre de la Santé a souligné également qu’aucun cas de contamination par le virus Ebola n’a été enregistré en Algérie. Mais le dispositif d’alerte a été renforcé au niveau des ports, des aéroports et des frontières.

Pour plus d’informations, consultez le site Internet de l’Organisation mondiale de la Santé