L’Algérie célèbre ce samedi 25 octobre 2014 la Journée nationale des donneurs de sang sous le slogan : « Mille merci pour votre don de vie ». Empreint de joie, ce slogan, sous forme d’hommage, révèle clairement une satisfaction. La raison : l’Algérie a réussi la prouesse de dépasser « largement » la moyenne du nombre de dons fixée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) aux pays de sa catégorie.

En effet, l’Algérie a enregistré durant l’année 2013 un taux de 13,6 dons pour 1000 mille habitants, dépassant ainsi le taux médian de 11,7 pour 1000 habitants, fixé par l’OMS aux pays à moyens revenus. Ce taux réalisé correspond à un demi-million de dons collectés durant l’année dernière, selon les chiffres de l’Agence nationale du sang (ANS), un organisme relevant du ministère de la Santé, cité par l’APS.

Cependant, l’Agence nationale du sang a indiqué dans un communiqué que ce taux « encourageant » reste « insuffisant » compte tenu des besoins exprimés.

Cette journée nationale est donc l’occasion pour sensibiliser les citoyens à la nécessité et l’utilité du don de sang. « Cette journée nous offre l’occasion d’honorer le courage et l’esprit de sacrifice de toutes ces femmes et ces hommes anonymes (à) qui ont accepté de partager ce qu’ils ont de plus précieux », souligne l’ANS dans son communiqué. Elle incite ainsi les citoyens à  une plus large implication dans les opérations de don de sang afin de démocratiser ce geste simple et facile, mais vital. Car, soutient-elle encore en citant l’OMS, « seuls les dons de sang volontaires, réguliers et bénévoles peuvent garantir un approvisionnement suffisant, fiable et sécurisé en sang et en produits sanguins ».

La célébration de cette neuvième Journée nationale des donneurs de sang est également l’occasion d’effectuer des opérations de collecte de ce liquide vital en marge des différentes activités organisées à cet effet à travers tout le territoire national (conférences, journée portes ouvertes, activités sportives). Ce qui va permettre de remplir davantage les banques de sang et accroître le nombre de 300 000 dons enregistrés durant le 1er semestre de l’année en cours.

Yacine Omar

Notez cet article