L’armée algérienne a annoncé officiellement ce jeudi avoir retrouvé et détruit le campement utilisé par le groupe terroriste Jound El Khilafa pour la décapitation de l’otage français Hervé Gourdel. Ceci dit, les éléments de ce groupe terroriste n’ont toujours pas été retrouvés et neutralisés. 

« L’opération a permis, dans sa première phase, aux Forces de l’Armée Nationale Populaire de trouver l’endroit où l’enlèvement du ressortissant français a eu lieu, sur les hauteurs du mont Djurdjura, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Le campement qui servait d’abri pour ce groupuscule terroriste, lors de l’exécution de son acte abject a été détruit et les équipements qui étaient en sa possession ont été récupérés », révèle ainsi le ministère de la Défense nationale dans un communiqué rendu public sur son site internet.

L’armée algérienne promet aussi de continuer à déployer « tous les moyens nécessaires afin de retrouver et neutraliser le groupe terroriste qui a commis cet acte odieux ».

munition teroristes