L’Association des Femmes de Diplomates en Algérie (AFDA) organisait vendredi son événement annuel « le Bazar International ». Cette manifestation caritative a pour but d’aider les femmes et les enfants défavorisés d’Algérie en finançant les projets de diverses associations.

Bijoux, étoffes, mosaïques, fourrures, mets gourmands… Le Bazar International, un événement caritatif organisé par l’Association des Femmes de Diplomates en Algérie (AFDA), porte bien son nom. Cette manifestation annuelle a réuni vendredi à la Kheima de l’hôtel Hilton de très nombreux artisans et des représentants de toutes les ambassades présentes en Algérie. De nombreux visiteurs étaient aussi présents pour l’occasion.

« Nous sommes une association à but non-lucratif, nous cherchons à venir en aide aux malades, aux handicapés et aux personnes défavorisées en Algérie » explique la présidente de l’AFDA et ambassadrice de l’Union Européenne en ALgérie, Lydia Skolilova. « Cette manifestation annuelle a pour but de récolter des fonds tout en promouvant l’échange culturel par la gastronomie, l’art et l’artisanat » ajoute-t-elle. L’argent récolté par l’AFDA lui permet de soutenir des projets caritatifs que lui soumettent des associations algériennes. «Nous avons aidé par exemple l’association FOREM à ouvrir un centre de formation à la coiffure à Adrar et l’association des Enfants Autistes de Bir Khadem à acheter des instruments de musique » explique encore Lydia Skoliva.

DSC00959

Outre le soutien à des associations algériennes s’occupant des personnes défavorisées, le Bazar International cherche aussi à promouvoir le talent des artisans algériens. Au fond du chapiteau, Kader présente le travail des artisans de la Casbah. Un peu plus loin, Momo est venu de Touggourt pour exposer ses broderies. « Le bazar est un rendez-vous important. Je viens ici depuis plusieurs années pour faire connaître mon artisanat » explique-t-il. 

Chaque ambassade était aussi présente pour valoriser la diversité artisanale et gastronomique de son pays. Riz au poisson pour le Sénégal, empanadas et gelée de patate douce pour l’Argentine : le stand de chaque ambassade donnait l’eau à la bouche. L’Ambassade de Palestine a de son côté présenté de jeunes danseurs traditionnels qui ont ravi les visiteurs.

DSC00970