À l'occasion du 60è anniversaire du 1er novembre 1954, le candidat malheureux à la présidentielle Ali Benflis a adressé un message au peuple algérien dans lequel il l'invite à prendre modèle sur la Tunisie, qui a réussi, selon lui, l'organisation de ses premières élections législatives post-Benali.

Au terme d'une réunion qui s'est déroulé ce mercredi 29 octobre à Alger, le Pôle des forces du changement, le mouvement politique fondé par l'ex-chef de gouvernement Ali Benflis, a "souhaité au pays toute la réussite dans ses efforts visant à relever les défis politiques, économiques et sociaux auxquels il est actuellement confronté", rapporte un communiqué du Pôle.

Advertisement

Pour se faire, la force politique d'opposition créée par le candidat malheureux à l'élection présidentielle 2014 appelle les Algériens à s'inspirer de l'exemple tunisien. Dans son communiqué, le Pôle d'Ali Benflis se félicite ainsi de "la tenue d’élections législatives dans des conditions de crédibilité, de transparence, de régularité et de sérénité qui forcent l’admiration". Pour rappel, l'équipe de campagne d'Ali Benflis a publié le 30 septembre un livre blanc sur la fraude durant la dernière élection présidentielle, long d'une centaine de pages, dans lequel elle décortique, preuves et témoignages, à l'appui les mécanismes de triche et de fraude durant le processus électoral d'avril 2014. Une première en Algérie.

"La Tunisie sœur a montré la voie à suivre"

Pour Ali Benflis qui milite pour une transition pacifique en Algérie voit dans la Tunisie "un modèle du changement ordonné, graduel et apaisé auquel en appelle l’opposition nationale algérienne avec réalisme et détermination". Dans un communiqué diffusé le 28 octobre, soit le lendemain du scrutin législatif en Tunisie, Ali Benflis avait ainsi écrit : "Et, par-dessus tous, ils [ndlr les électeurs tunisiens] ont apporté la démonstration irrécusable qu’une transition démocratique ordonnée et apaisée est possible et qu’elle est à la portée de ceux qui y croient et œuvrent avec sincérité à son avènement [...] La Tunisie sœur a montré la voie à suivre".

Pour rappel, les élections législatives, les premières organisées en Tunisie sous l'ère post-Benali, ont été remportées dimanche par le principal parti laïc du pays Nida Tounes, les islamistes d'Ennahda ayant reconnu être arrivé à la deuxième place. Etant donné le mode de scrutin, à la proportionnel, Nida Tounes devra former un gouvernement de coalition pour pouvoir gouverner le pays.