La communauté internationale va tenter dimanche au Caire de réunir quatre milliards de dollars réclamés par l’Autorité palestinienne pour la reconstruction de la bande de Gaza, alors que Washington appelle à relancer le processus de paix.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry est arrivé en début de matinée dans la capitale égyptienne où une trentaine d’autres chefs de la diplomatie et le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon sont attendus pour cette conférence internationale co-organisée par l’Egypte et la Norvège.

« D’importantes questions ont été évoquées par nombre de donateurs quant à la meilleure façon de rompre le cycle » de la violence, afin « qu’on ne se retrouve pas au même point dans un ou deux ans » , a déclaré samedi un représentant du département d’Etat avant le départ de M. Kerry de Washington.

La bande de Gaza est à genoux après trois guerres en six ans et un blocus israélien de huit ans. En juillet et août, 50 jours de guerre entre Israël et des groupes armés palestiniens, dont les islamistes du Hamas qui dirigent de facto la petite enclave, ont fait plus de 2.100 morts palestiniens – dont de très nombreux civils – et 73 Israéliens, des soldats pour la quasi-totalité.

Lire la suite sur Jeune Afrique