Le ministre marocain de la Jeunesse et des Sports est catégorique, “la décision du Maroc de reporter l’organisation de la CAN est définitive”, martèle-t-il dans une déclaration à l’agence Reuters.

“Si les dates sont maintenues, le public boudera l’évènement et cela se ressentira sur la qualité de l’organisation ainsi que sur les recettes”, a-t-il expliqué. Son conseiller, Hamid Faridi, est revenu à la charge pour dire : “Je pense que la CAF s’attendait à cette demande et que tout le monde travaille en bonne intelligence de manière à ce que la fête du football africain reste une fête.

Rien ne peut-être placé au-dessus de l’intérêt des citoyens marocains et africains. (…) Nous ne pouvons, en aucun cas, nous acheminer vers une prise de risque, le principe de précaution doit primer.” Le ministère marocain de la Santé avait, en outre, expliqué que la recommandation est justifiée “par l’avis de la commission scientifique nationale”. C’est dire qu’il y a donc peu de chances pour que le Maroc revienne sur sa décision.

Lire la suite sur Liberté