La Tunisie, qui craint des actes « terroristes » à l’approche des législatives dimanche, a annoncé jeudi qu’elle allait fermer pendant trois jours l’accès à son territoire depuis la Libye voisine, où règne le chaos.

Le gouvernement tunisien a indiqué dans un communiqué avoir décidé de « fermer les postes-frontières de Ras Jedir et Dehiba les 24, 25 et 26 octobre sauf pour les missions diplomatiques et les cas exceptionnels et urgents ».

Il sera en revanche permis aux personnes souhaitant quitter la Tunisie pour la Libye de le faire, selon le texte.

Le ministre tunisien de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, a dit craindre des actes « terroristes » à l’occasion des élections législatives de dimanche.

Les autorités tunisiennes se sont dites à plusieurs reprises inquiètes de la situation en Libye voisine, qui a basculé dans le chaos après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011. Elles annoncent régulièrement la saisie d’armes de contrebande à la frontière.

Lire la suite sur Huffington Post Maghreb