Tayeb Belaiz Ministre Algérie

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz, a complètement nié l’existence d’un malaise au sein du corps de la Protection Civile. D’après le ministre,  les éléments de la Protection Civile n’envisagent pas d’observer un mouvement de protestation dans les jours à venir.

Tayeb Belaïz a tenu à affirmer, jeudi, en marge d’une session du Conseil de la nation consacrée aux questions orale, que l’information selon laquelle il y aurait un mouvement de grève dans ce corps est «une rumeur colportée par des fonctionnaires révoqués pour fautes graves ». Selon le ministre de l’intérieur, c’est une rumeur « totalement infondée », a-t-il fait savoir.

Belaïz rappellera à cet effet que « la grève ou le débrayage dans ces corps chargés d’assurer la sécurité sont interdits en Algérie et même ailleurs ». Quant à l’idée de création de syndicats au sein des corps constitués, Belaïz répond que «l’idée n’est pas à exclure. Une réflexion pourrait être lancée autour de cette proposition qui sera examinée sous tous ses aspects juridiques et autres », est-il encore rapporté par l’APS.

En attendant la concrétisation de cette idée, le ministre de l’Intérieur dira que «le gouvernement a décidé de la mise en place de commissions indépendantes et impartiales qui prendront en charge les promotions et sanctions en assurant des voies de recours et des garanties pour ce qui est du droit de défense ou de consultation du dossier ».