Suite à deux actions de protestation spectaculaires, les citoyens de Tizi-Gheniff, dans la wilaya de Tizi Ouzou, relevant jadis de la confédération des Iflissen umellil (Les pirates de la terre blanche), ont contraint le wali d’effectuer une visite sur place pour constater de visu l’état de dénuement dans lequel se débat leur région et prendre les mesures nécessaires pour achever les travaux entamés et y lancer de nouveaux projets de développement.

La lutte a, encore une fois, payé. Les citoyens de Tizi-Gheniff, une daïra dans le sud-ouest de la wilaya de Tizi Ouzou, ont eu gain de cause à l’issue de deux actions de protestation inédites ayant paralysé totalement la commune de Tizi-Gheniff, puis toute la daïra -qui en compte une seconde, M’kira en l’occurrence-, le 28 septembre dernier et le 26 de ce mois respectivement.

En effet, ce mardi 28 octobre, ils ont fait venir le wali de Tizi Ouzou en personne. Celui-ci, accompagnée des directeurs de wilaya concernés, y a effectué  une visite d’inspection aux différents chantiers qui traînent et il a constaté de visu la situation de misère sociale et de marasme économique qui caractérisent la région. A l’issue de sa visite, le premier responsable de la wilaya a tenu une réunion au niveau du siège de la daïra, à laquelle ont pris part le chef de cette dernière, les deux P/APC, quelques élus locaux, les directeurs de wilaya concernés, des délégués de la Coordination locale des comités de village (CCVTG) ainsi que des représentants des commerçants et des transporteurs de la région.

Les engagements du wali

Selon des acteurs sociaux locaux ayant pris part à cette réunion, tous les points de revendications des citoyens ont été passés ont revue. A l’issue de la réunion, le wali s’est, ajoutent nos sources, engagé à les prendre en charge. « Il s’est ainsi engagé à contraindre l’entreprise réalisatrice de ne plus suspendre les travaux de modernisation du tronçon de la RN68 et des les achever dans les meilleur délais; entamer la réfection du CW107, reliant les deux communes; doter la polyclinique de Tizi-Gheniff d’un transformateur électrique à même de faire fonctionner les équipements médicaux dont elle est dotés; la construction d’un hôpital au cas où la wilaya bénéficierait d’un tel projet de la part du le ministère de tutelle; lancer un service de gynécologie à l’hôpital de Draâ El Mizane (une commune limitrophe); mettre en service l’unité de la Protection civile de Tizi-Gheniff ainsi que de dégager une enveloppe supplémentaire de 400 millions de centimes au profit de l’APC de Tizi-Gheniff, en sus des 200 millions déjà alloués par celle-ci à la réalisation d’une station d’épuration au niveau de l’oued D’hous », affirme un membre de la CCVTG ayant pris part à cette réunion. Notre interlocuteur ajoute que « le wali nous a également promis l’achèvement du raccordement total de la commune de Tizi-Gheniff au réseau de gaz naturel avant la fin de l’année courante, et avant 2016 pour celle de M’kira ». « Quant au raccordement totale de la daïra au réseau internet, il nous répondra après consultation des services concernés demain », souligne enfin notre interlocuteur.

Yacine Omar

Notez cet article