L’armée algérienne ne s’est pas contentée de retrouver et détruire le campement des bourreaux de l’otage français Hervé Gourdel, les terroristes du groupe Jound El Khilafa. Elle a aussi pris le soin de filmer tout ce qu’elle a trouvé dans ce camp qui servait de refuge aux égorgeurs du regretté otage. 

Des armes blanches, des Kalachnikovs, des jumelles, des fusils, des grenades, du matériel informatique, des postes radio, des téléphones portables et même des smartphones, ces terroristes étaient très bien équipés d’après les images prises par les militaires algériens qui ont découvert le campement de Jound El Khilafa sur les hauteurs du mont Djurdjura, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Ces images diffusées par une chaîne de télévision privée algérienne, El-Bilad News TV, montrent également le reste de nourriture abandonné par les terroristes en fuite. Une grande quantité de paquets de pâtes et de spaghetti et des restes de viande, voila avec quoi se nourrissaient, semble-t-il, les auteurs de l’enlèvement et de la décapitation de Hervé Gourdel. Au moment où ces images ont été tournées par l’armée algérienne dans cet abri, un feu de camp n’était  pas encore éteint. Cela signifie-t-il que les terroristes en fuite n’avaient pas déguerpi depuis longtemps de leur refuge ? C’est fort probable.

Il est à rappeler que bien avant la diffusion de ces images, le ministère de la Défense nationale avait confirmé dans un communiqué rendu public jeudi que « le campement qui servait d’abri pour ce groupuscule terroriste, lors de l’exécution de son acte abject a été détruit et les équipements qui étaient en sa possession ont été récupérés ».

 

Notez cet article